Rechercher dans ce blog

Translate

abonnement gratuit par Email à médika ethno échoppe. entrer votre adresse mail

mercredi 17 décembre 2014

manger du porc 2
0

Pourquoi vous devriez arrêter de manger du porc

De nombreuses religions interdisent spécifiquement la consommation de viande de porc. La viande est considérée comme «impure» et non casher.
Y a-t-il une raison à cela? Y a-t-il plus qu’une instruction religieuse que nous devrions tous connaître? En fait, il y a beaucoup de preuves scientifiques pour étayer cette hypothèse.
Les cochons sont des charognards, par nature, ce qui signifie qu’ils mangent presque tout, y compris de la nourriture avariée, les fèces, l’urine, les carcasses et même les tumeurs cancéreuses. Malheureusement, le système digestif d’un cochon est incapable d’éliminer efficacement les toxines accumulées du corps, car un cochon digère complètement sa nourriture en seulement 4 heures. Ce n’est pas assez long  pour enlever les excès de toxines qui ont été ingérées, ces toxines sont ensuite stockées directement dans les cellules graisseuses et les organes du porc.
« Transpirer comme un cochon » encore? Ironie du sort, cette expression n’est pas vraie – Les porcins n’ont pas de glandes sudoripares, ce qui signifie qu’ils sont incapables d’éliminer l’excès de toxines par la transpiration (comme nous). Alors, naturellement, cela signifie que la viande de porc serait une viande beaucoup plus toxique que d’autres et quand vous en consommez vous ’ingérez ces toxines dans votre organisme. Avec nos environnements actuels, nous n’avons vraiment pas besoin d’exposer notre corps à encore plus de toxines.
Selon une enquête menée par Consumer Reports, 69% de tous les échantillons de porc cru testés (d’environ 200 échantillons) ont été contaminés par une bactérie dangereuse connue comme Yersinia enteroclitica. Cette bactérie peut causer de la fièvre, des troubles gastro-intestinaux, de la diarrhée, des vomissements et des crampes.
La viande de porc hachée était plus susceptible d’être contaminée que les côtelettes de porc. Elle contient également d’autres contaminants, y compris un médicament controversé appelé ractopamine, qui est interdit en Chine et en Europe. La plupart des bactéries qui ont été trouvées dans la viande de porc étaient en fait résistantes à plusieurs antibiotiques, ce qui rend le traitement d’une maladie problématique et potentiellement dangereux.
Selon le rapport:
« Nous avons trouvé la salmonelle, staphylococcus aureus, ou Listeria monocytogenes, les causes les plus courantes de maladie d’origine alimentaire, dans 3 à 7 pour cent des échantillons. Et 11 pour cent contenaient des entérocoques, qui peut indiquer une contamination fécale et peut causer des problèmes tels que les infections des voies urinaires « .
Les porcs sont un hôte pour un certain nombre de parasites, des virus et d’autres organismes, dont beaucoup peuvent être directement transmis à l’homme, certains incluent:
Taenia solium – Un parasite intestinal qui peut causer une infection des tissus et la perte d’appétit. Menangle virus – Un virus qui peut causer de la fièvre, des frissons, des éruptions cutanées, des maux de tête et la transpiration. Trichinella – Un ascaris parasitaire, qui peut provoquer un œdème, la myalgie, la fièvre et autres malaises. L’hépatite E -Une inflammation virale qui peut causer de la fatigue, des nausées et l’ictère. Les cas les plus graves peuvent conduire à la fibrose du foie et à la cirrhose. L’étude indique que si vous faites cuire la viande de porc correctement, vous pouvez réduire le risque de ces parasites, mais il n’y a pas de température garantie pour la sécurité quand on veut manger du porc.
Si vous décidez malgré tout de manger du cochon, suivez les instructions suivantes pour accroître la sécurité.
Comme publié par Consumer Reports :
Lors de la cuisson du porc, utilisez un thermomètre à viande pour vous assurer que la chaleur interne atteigne la température qui tue les bactéries potentiellement nuisibles: au moins 60 °C pour le porc entier et 70 °C pour le porc haché. Gardez la viande de porc crue et ses jus séparés des autres aliments, en particulier ceux consommés crus, comme la salade. Lavez-vous soigneusement les mains après avoir manipulé de la viande crue. Choisissez le porc et d’autres produits à base de viande qui ont été élevés sans médicaments. Achetez du porc certifié biologique, à partir de porcs élevés sans antibiotiques ou ractopamine. Cherchez une déclaration claire concernant l’utilisation d’antibiotiques. « Aucun antibiotique utilisé ». Méfiez-vous des étiquettes trompeuses. «Naturel» n’a rien à voir avec l’utilisation d’antibiotiques ou comment un animal a été élevé. Nous avons trouvé des allégations non approuvées, y compris des «résidus d’antibiotiques ».
Qu’en est-il des porcs élevés dans des pâturages biologiques?
Bien que ce porc soit évidemment beaucoup mieux pour la consommation, il est très difficile de le trouver, et il pose encore certains problèmes de santé. Les pâturages des porcs sont très sensibles à l’infection par Trichinella spiralis, qu’on connaît sous le nom de «ver de porc. » Trichinella est l’un des parasites les plus répandus dans le monde entier, il a le potentiel de causer des problèmes de santé très graves. Trichinella peut être tué dans le processus de cuisson mais il faut suivre les directives de près pour s’assurer que la viande soit bien cuite.
On dit que le porc peut être une viande «saine», mais cela dépend entièrement de la façon dont il a été élevé. La plupart, sinon la totalité de la viande de porc, est issu d’élevage malsain. Presque tous les porcs élevés proviennent d’élevage industriel. Ces environnements sont généralement caractérisés par des conditions inhumaines et constituent une source  d’agents pathogènes.
Selon une étude menée par le Dr Mercola: « Pour la plupart des porcs élevés industriellement, je crois qu’il y a suffisamment de preuves scientifiques pour justifier les réserves ou l’interdiction pure et simple dans de nombreuses cultures de le consommer.
Ces animaux passent leur vie misérable, entre le béton et l’acier. Les antibiotiques sont donnés généreusement avec leur nourriture, rendant leur viande encore plus toxique.
Certes, la consommation occasionnelle de viande de porc pourrait être bien, mais c’est un risque, et plus vous en consommez plus aurez de chances d’avoir un certain type d’affection « .

Si les problèmes de santé urgents ne suffisent plus …

Il est triste de constater que 97 pour cent de tous les porcs aux États-Unis aujourd’hui sont élevés dans des fermes industrielles.En France, 95% des porcs sont élevés en bâtiment sur caillebotis,des bâtiments dont le sol est ajouré  . C’est aussi le mode d’élevage le plus répandu en Europe et dans le monde.Le Canada est le troisième exportateur de porc au monde, dont  la majorité de la viande de porc provient des mégaporcheries. Cela signifie que ces porcs ne pourront jamais à courir sur l’herbe, respirer de l’air frais, ni jouer au soleil. Ils sont à l’étroit et entassés dans d’immenses entrepôts et nourris avec un régime en grande partie constitué de médicaments et d’antibiotiques pour les garder en vie et favoriser une croissance rapide.
manger du porc
Beaucoup de gens croient que les porcs sont des créatures très intelligentes. Certains disent qu’ils sont plus intelligents que les chiens, et d’autres disent qu’ils sont plus intelligents que les enfants de 3 ans. Les porcs peuvent former des réseaux sociaux complexes et ils ont aussi une excellente mémoire.
Si les porcs avaient suffisamment d’espace, ils ne souilleraient pas les zones où ils dorment et mangent, mais dans les fermes industrielles les porcs n’ont pas d’autre choix que de vivre dans leurs propres excréments, l’urine et les vomissures. Pour cette raison, de nombreux (environ un quart) porcs souffrent de la gale , une éruption cutanée douloureuse et extrêmement irritante qui ne disparaît pas.
Malheureusement, les porcs sont contraints d’inhaler des gaz toxiques comme l’ammoniac qui vient de l’urine et des fèces, ce gaz irrite les poumons des animaux au point où plus de 80% des porcs élevés ont la pneumonie au moment de l’abattage.
Les horreurs que ces créatures ont à supporter dans les élevages industriels s’allonge encore et, ce qui a été mentionné ici n’est que la pointe de ce qui se passe réellement derrière des portes closes.
Que pouvez-vous faire?
Si vous voulez à tout prix manger du porc, consommez de petites quantités, et si vous le pouvez, assurez-vous qu’il soit sans antibiotiques, sans hormones et autres produits chimiques, qu’il a été élevé dans un pâturage et nourri avec un régime alimentaire normal.
Sur une note plus heureuse, regardez la vidéo ci-dessous! Huit porcs secourus après une vie de torture :

Les sources sont intégrées dans cet article ainsi que ci-dessous.
Source: http://www.collective-evolution.com/2014/11/23/why-you-should-never-eat-pork/