Rechercher dans ce blog

Translate

abonnement gratuit par Email à médika ethno échoppe. entrer votre adresse mail

samedi 13 décembre 2014

1 cancer sur 3 est lié à une mauvaise alimentation

Homme mangeant de la junk food devant sa télé
1 cancer sur 3 est lié à une mauvaise alimentation
Il est bon d’être positif, ne serait-ce que pour montrer l’exemple. De nos jours, les sciences et les consciences évoluent. Nous savons que certaines habitudes de vie diminuent les risques de développer un cancer, quand d’autres favorisent son apparition, car il est faux de croire que le développement d’un cancer est une fatalité.
Les causes de développement d’un cancer
Même si le débat reste ouvert, les scientifiques s’accordent à dire que les dégénérescences cellulaires se développent pour des raisons comportementales, génétiques ou psychologiques.
La plupart des cancers se manifestent à cause d'altérations génétiques dans les cellules. Ces altérations se produisent surtout par hasard et s'accumulent tout au cours d'une vie. Ce sont les mutations sporadiques. Cependant, pour les médecins pratiquant la médecine psychosomatique, le cancer n'apparaît jamais tout à fait par hasard. Il existe des risques et des facteurs déclencheurs. Ce que l’on sait, c’est qu’une cellule mute (son ADN se transforme) lorsqu’elle est exposée trop longtemps ou trop souvent à un élément cancérigène. Les facteurs de risque sont internes ou externes au corps humain.
Les mauvaises mutations génétiques du cancer peuvent être causées par un élément extérieur qui endommage l'ADN, comme le tabac, certains produits chimiques, les pesticides, l’alcool, etc. Il existe aussi les mutations héréditaires. Ces dernières peuvent être transmises au moment de la conception et seront présentes dans chacune des cellules du corps de l'enfant sans forcément provoquer un cancer.
35% des cancers sont liés à une mauvaise alimentation
Des études scientifiques concluent que seul 5 à 10 % des cas de cancer sont uniquement attribués à des facteurs génétiques contre 25 à 30 % au tabagisme, 30 à 35 % aux régimes alimentaires (dont l'alcool), 15 à 20 % aux infections, et 10 à 25 % aux autres facteurs (rayons ionisants, stress, activité physique, pollution de l'environnement).
Ces chiffres restent à relativiser. Certaines études mettent par exemple en relief des prédispositions génétiques du cancer qui favoriseraient l'apparition de la maladie qu'en cas de facteur externe. Seulement 5 à 10 % des cancers sont directement causés par des mutations génétiques héréditaires. Ces mêmes mutations peuvent indirectement déclencher un cancer si le patient s’alimente mal ou est en contact avec d’autres éléments déclencheurs.
- See more at: http://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/18741/1-cancer-3-lie-mauvaise-alimentation#sthash.wu5brgjA.dpuf