Alors que les inquiétudes vont crescendo à propos du traité transatlantique et des effets néfastes que les nombreuses clauses en tous genres que ce dernier va autoriser, et ce au nom d'une coopération commerciale qui va officialiser notre servitude éternelle aux Etats-Unis, on découvre que la santé et l'avenir de millions de personnes ont été sacrifiés au bénéfice d'un accord France-Japon qui légitimise ainsi une tolérance accrue de la radioactivité présente dans les aliments en provenance du... Japon !

   
1399740978_Japon-Crustaces-Radioactivite
                                               
 

Si vous êtes boursicoteur, n'hésitez pas à acheter des actions de « Big pharma », ou investissez dans tout ce qui touche de près ou de loin aux soins contre le cancer, vous pourrez ainsi engranger de beaux bénéfices dans les années à venir ! Non, plus sérieusement, et d'autant plus ayant connaissance des conséquences désastreuses qu'a eu l'évènement de Fukushima au Japon et dans le monde, je ne saurais que vous recommander d'être très vigilant lors de vos achat alimentaires. Merci aux brindherbes pour l'info ;-) Le veilleur
 
Accord avec le Japon, non au relèvement du seuil de radioactivité des aliments importés
 
EELV a découvert avec stupeur une des clauses de l'accord France-Japon tel que présenté dans un communiqué de l'Elysée. On y apprend qu'au nom « du rapprochement des économies et de la croissance », la France serait favorable à une révision des mesures de restriction de l'UE concernant le nucléide radioactif dans les produits alimentaires et les fourrages provenant du Japon.
 
Alors que le Japon est incapable de gérer les suites de la catastrophe de Fukushima, il faut donc comprendre qu'au nom des débouchés commerciaux, la France accepterait donc un seuil de radioactivité plus élevé pour les produits alimentaires importés au mépris des risques sanitaires. EELV dénonce cette banalisation insupportable de la radioactivité et appelle à la vigilance et à la précaution sanitaire.
 
Cet accord est aussi scandaleux qu'irresponsable et doit être annulé au plus vite. Plutôt que de chercher à accommoder des risques inhérents au nucléaire et à collaborer tous azimuts pour le développer, la France et le Japon doivent coopérer pour réduire leur dépendance à l'énergie atomique.
 
Julien Bayou, Sandrine Rousseau, porte-parole nationaux - Source Eelv
 
Communiqué de presse conjoint franco-japonais à l'occasion de la visite du Premier ministre Shinzo Abe en France (Chapître 2 paragraphe 13)
 
« Concernant le nucléide radioactif dans les produits alimentaires et les fourrages provenant du Japon, le Japon se félicite de la compréhension de la France pour une révision des mesures de restriction de l'UE fondée sur des données scientifiques et le « CODEX pour les contaminants et les toxines dans les aliments ». »
L'intégralité sur le site de l'Elysée
Sources :
 • lesbrindherbes.org
 • eelv.fr
 • elysee.fr