Rechercher dans ce blog

Translate

abonnement gratuit par Email à médika ethno échoppe. entrer votre adresse mail

mercredi 31 décembre 2014

Le racisme scientifique par André Pichot (Darwin, Marx…)



Voici comment les élites occultes ont fardé leur folie avec un semblant de science et de technique ! Quant au dernier passage sur la génétique, il faut savoir que cette dernière est très labile et moins fixe que ce que l’on veut nous dire. Il suffit d’étudier les théories et travaux ayant trait à l’épigénétique pour comprendre que la vie quotidienne modèle largement nos gènes. André Pichot ne détruit pas seulement Darwin, scientifiquement parlant, mais aussi toute la mascarade scientifique darwinienne qui s’est construite autour de ce dernier.
« Le darwinisme n’est pas une théorie scientifique qui a connu maintes dérives idéologiques, c’est une idéologie à qui la génétique a fini par donner un aspect à peu près scientifique » (p. 299).
André PichotTelle est la thèse qui conduit André Pichot, dans son dernier livre, à opérer un bouleversement des catégories habituelles de pensée : Darwin n’est plus le champion de la vision scientifique du monde en lutte contre la conception obscurantiste du créationnisme et du finalisme religieux, mais l’une des figures du grand mouvement idéologique emportant aussi bien la biologie que les religions au XIXe siècle, et qui conduit finalement aux diverses théories du racisme « scientifique » : la biologisation de l’ordre social. Darwin ne l’aurait donc pas emporté contre son temps mais, tout au contraire, serait le produit des idées dominantes de son époque, auxquelles il aurait fourni en retour une arme puissante en la notion de sélection naturelle, susceptible de donner au capitalisme comme au colonialisme alors en expansion le fondement naturel qui leur manquait.
Fin_de_Chapitre


source : llp