Rechercher dans ce blog

Translate

abonnement gratuit par Email à médika ethno échoppe. entrer votre adresse mail

lundi 29 décembre 2014

Les médecins se mobilisent, aidons-les !



Le système actuel dirigé par Big Pharma a besoin de médecins et professionnels de santé en général dociles et obéissants ! 10 ans d’études non pour prendre des décisions, mais pour obéir aux directives de raclures maçonnisées corrompues aux pattes graissées par les milliards de l’industrie. Soutenons les professionnels de santé contre la loi Touraine afin de détruire le pouvoir bolchévique grandissant des bureaucrates, exercé sur notre santé !
Grève des docteurs: SOS Médecins rejoint la contestation
sos-médecinsCommencée le 23 décembre, la grève des médecins pourrait se poursuivre après le 1er janvier. Le service d’urgence de soins SOS Médecins, qui avait vu ses consultations doubler ces derniers jours, rejoint la contestation à partir de lundi.
Une grève très suivie, mais sans impact pour le moment
Depuis mardi, 80 % des médecins généralistes et spécialistes ont fermé les portes de leurs cabinets et suivi l’appel à la grève des syndicats FMF (Fédération des Médecins de France) et CSMF (Confédération des syndicats médicaux français).
La mobilisation importante des médecins libéraux n’a pas conduit au désastre sanitaire annoncé : bien préparés, les services d’urgence ont pu répondre à la demande.
« Tant mieux s’il n’y a pas eu de crise, on ne fait pas grève pour que les gens meurent ! Les médecins ont une éthique et, comme nous l’avions annoncé, aucun gréviste ne s’est soustrait à la réquisition », a expliqué Jean-Paul Ortiz, président du CSMF, au JDD.
Au tour de SOS Médecins de rejoindre la contestation
Parmi les services médicaux encore mobilisés, SOS Médecins a vu ses consultations plus que doubler par rapport à l’an dernier, comme en témoigne le service de Roubaix dans un article du Monde.
L’association garantit des services de consultation et de permanence des soins en urgence, après appel au 36 24. Il existe également des cabinets de consultation SOS Médecins. Il y en a trois dans le Nord-Pas-de-Calais : à Lille, Roubaix et Dunkerque.
De lundi 8h à mercredi, ils vont rejoindre la grogne a annoncé son président Dominique Ringard. Une mobilisation limitée cependant, puisque toutes les structures de SOS Médecins à travers la France sont réquisitionnées pour faire face à l’afflux de patients aux urgences.
À Roubaix par exemple, le standard conseillera d’appeler le 15 en cas d’urgence, où trois médecins (sur les 15 du service SOS Médecins) répondront aux appels, entre huit heures et minuit.
D’autres acteurs du monde médical seront aussi bientôt en grève. Les cliniques rejoindront le mouvement le 5 janvier, rapidement suivies par le syndicat médical MG-France le mercredi 6, qui prône « une journée sans cabinets ».
Quelles sont les revendications des grévistes ?
Les médecins libéraux contestent le projet de loi de santé de Marisol Touraine, dont l’examen par le Parlement est prévu en avril. Ils estiment qu’il favorise le secteur public.
Plus précisément visée : la généralisation du tiers payant d’ici à 2017, dont la mise en place impliquerait des difficultés de mise en œuvre ainsi que des retards de paiement selon eux. À côté de cela, les médecins libéraux réclament également la hausse du prix de la consultation à 25 euros pour les généralistes.