Rechercher dans ce blog

Translate

abonnement gratuit par Email à médika ethno échoppe. entrer votre adresse mail

jeudi 30 avril 2015

Bougrab poursuivie en diffamation


bougrab_awardsLa Jeannette voit sa mise au vert sérieusement compromise par cette action en justice qui ne manquera pas de perturber sa retraite finlandaise. Elle l’aura cherché, elle qui ne s’est pas arrêtée de parler et de multiplier les interviews au lendemain de la journée fatidique du 7 janvier, jusqu’à être rappelée à l’ordre par la famille même de Charb. Si la parole est d’argent, le silence est d’or. La Bougrab aurait dû s’inspirer de cette maxime. Quant au titre racoleur de cet article, il est tout à fait inadapté car la Jeannette n’a jamais été mariée à Charb.
Alors qu’elle s’apprête à refaire sa vie à l’étranger, Jeannette Bougrab se retrouve poursuivie pour diffamation par l’association Les Indivisibles.
Il y a quatre mois, Jeannette Bougrab perdait son « amoureux » Charb dans l’attentat àCharlie Hebdo. A ce moment-là, effondrée par la mort de celui qu’elle appelle « l’être cher », l’ancienne secrétaire d’État sous Nicolas Sarkozy n’avait pas hésité à pointer une association. Selon elle, Les Indivisibles, étaient en partie responsable du drame qui a frappé la rédaction du journal satirique. « Bien sûr qu’ils sont coupables. Ils sont coupables. Je le dis, et j’assume mes propos », avait-elle en effet déclaré sur BFM peu de temps après la tuerie et à propos de la cérémonie satirique des Y’a bon Awards, fondée par les Indivisibles.
« Nous avons beaucoup réfléchi avant de porter plainte »
Et si jusqu’à présent l’association avait décidé de fermer les yeux sur ces accusations, aujourd’hui elle souhaite obtenir réparation. « Nous avons beaucoup réfléchi avant de porter plainte », a ainsi confié Amadou Ka, le président de l’association, au site BuzzFeed France. « Nous savions qu’elle était très émue et que le contexte était très sensible », a-t-il poursuivi, ajoutant : « Mais comme elle a répété à plusieurs reprises ses mensonges qui nous portent préjudice, cela était nécessaire ». Après avoir porté plainte contre Jeannette Bougrab pour diffamation, Les Indivisibles espèrent maintenant obtenir 15 000 euros de dommages et intérêts.
Les Y’a bon Awards récompensent chaque année les personnalités publiques pour les propos racistes qu’elles ont tenus et leur décerne ensuite de peaux de banane en guise de trophée, précise Voici. « J’ai besoin de changer d’air après la violence et la méchanceté », a récemment déclaré Jeannette Bougrab. L’ancienne secrétaire d’État commentait alors sa décision de partir vivre en Finlande où elle vient tout juste d’accepter un poste à l’ambassade de France.