La chaîne de fast-food avait déjà annoncé 350 fermetures dans le monde. Le 22 avril, elle en ajoute 350 de plus, principalement aux Etats-Unis, en Chine et au Japon.
 
En 2011, McDonald's inaugurait encore un restaurant par jour en Chine. Quatre ans plus tard, la chaîne compte baisser le rideau de 700 de ses fast-foods dans le monde. Ce qui équivaut à en fermer quasiment deux chaque jour. La Chine concentre d'ailleurs une grande partie des nouvelles fermetures annoncées le 22 avril.
350 restaurants déjà fermés
 
Plus précisément, 220 restaurants considérés comme "sous performants" mettront la clés sous la porte dans la première économie d'Asie et aux États-Unis, 130 autres doivent fermer au Japon. Cela s'ajoute aux 350 fermetures dans le monde au cours du seul premier trimestre déjà annoncées antérieurement. Il s'agit du plus haut niveau depuis cinq ans.
 
Attention, cela ne signifie pas pour autant que le périmètre global de la chaîne se restreindra au niveau mondial. Le nombre d'ouvertures prévues cette année n'est en effet pas indiqué dans le dernier rapport.
 
Plus grand nombre de fermetures en cinq ans
 
Depuis trois ans, le nombre d'ouvertures nette décroit, sans pour autant redescendre au niveau de 2010, quand les ouvertures nettes avaient culminé à 259 après une vague de plus de 400 fermetures au Japon. En 2014, le groupe affichait 829 ouvertures nettes (1.298 ouvertures de restaurants "traditionnels" et 18 de "satellites", des espaces plus petits au menus plus restreints que les autres points de vente). La filiale française dit avoir ouvert 47 restaurant dans l'Hexagone l'an dernier et prévoit "un nombre similaire" en 2015. Ce qui aboutit à un total de 36.258 McDonald's dans le monde fin décembre 2014.
 
Ce programme s'inscrit dans un plus vaste plan de relance que le nouveau président-directeur général du groupe devrait détailler le 4 mai prochain. Steve Eastbrook a récemment remplacé Don Thompson, remercié après plusieurs mois de résultats en baisse au sein de la chaîne.
 
Déjà, quelques éléments ont filtré, comme le lancement en mai d'un burger haut-de-gamme outre-Atlantique. Vendu à 5 dollars et commercialisé pendant un temps limité, le Sirloin third pound burger serait garni d'un faux-filet.