Rechercher dans ce blog

Translate

abonnement gratuit par Email à médika ethno échoppe. entrer votre adresse mail

jeudi 30 avril 2015

Nantes : ses enfants lui sont retirés, Nadia entame une grève de la faim


Depuis déjà plusieurs jours, Nadia a entamé une grève de la faim devant le Tribunal administratif de Nantes afin d’informer le Préfet de la terrible injustice à laquelle elle fait face.
Garde à vue, hôpital psychiatrique et maison d’arrêt
Cela fait déjà 15 jours que Nadia se bat pour retrouver la garde de ses enfants. Les forces de l’ordre sont venues frapper à sa porte, l’ont menottée et l’ont embarquée sans raison valable. Suite à cela, elle a été mise en garde à vue, en hôpital psychiatrique et a même passé une nuit en maison d’arrêt pour finalement être relâchée. Entre temps, ses enfants, âgés de 7 et 9 ans, ont été pris par les services sociaux.
Soupçonnée de partir faire le « Djihad » ?
Depuis cela, Nadia n’a pas revu ses enfants. Elle précise d’ailleurs que lorsqu’ils sont emmenés à l’école, les forces de l’ordre les encerclent afin que personne ne les approche. Nadia se souvient de la visite d’une éducatrice qui lui avait demandé si elle avait l’intention de partir faire le « djihad », elle a répondu que non et a précisé que si elle s’en irait quelque part avec ses enfants, ce serait pour passer les vacances d’été au Maroc. Ayant trouvé la question trop personnelle, Nadia a, par la suite, refusé de rencontrer cette éducatrice.
Nadia prévoit de déposer plainte
Le refus de la mère semble avoir déplu aux services sociaux qui se sont empressés de lui retirer ses enfants et accusent Nadia de ne pas avoir justifié les nombreuses absences des deux enfants. Aujourd’hui, Nadia dément ces accusations, elle dit les avoir toujours justifié et, accompagnée de son avocat, elle compte bien déposer plainte contre les services sociaux pour enlèvement d’enfants et également contre l’Etat, pour abus de pouvoir.
Il a été implicitement interdit à la presse de communiquer sur ce terrible drame mais nous ne resterons pas muets face à cette injustice, c’est à vous de propager l’information !
Retrouvez toutes les infos concernant cette affaire sur Plus jamais ça