Rechercher dans ce blog

Translate

abonnement gratuit par Email à médika ethno échoppe. entrer votre adresse mail

jeudi 30 avril 2015

Obama et Hilary ont pour mentor un sataniste assumé !


Saul-Alinsky-Obama-Clinton-satanJe remercie vivement l’internaute qui nous a fait parvenir cette information assez intéressante concernant Hillary Clinton voire Barack Obama himself. Il est question tout simplement de leur mentor intellectuel, Saul Alinsky. C’est le genre d’agent subversif que l’on rencontre aujourd’hui chez les Femens, par exemple, financé par George Soros, ou un pédophile comme Daniel Cohn-Bendit qui fut à la tête du mouvement estudiantin de mai 68… Ici, il est question du sujet de thèse d’Hillary Clinton lorsqu’elle était étudiante, sauf que dans son livre Manuel de l’animateur social (Rules for Radicals) que vous pouvez trouver gratuitement sur Internet en PDF, nous apprenons que ce monsieur Alinski a fait la déclaration suivante :
« Qu’on me pardonne d’avoir au moins une pensée pour le premier révolutionnaire de toutes nos légendes, de notre mythologie, de notre histoire (et qui dira où finit la mythologie et où commence l’histoire – ou qui est qui), le premier révolutionnaire que l’homme ait connu, qui se soit rebellé contre le pouvoir établi et l’ait fait de façon si efficace, qu’il a pu au moins créer son propre royaume. Lucifer. »
Je vous demande maintenant de relire attentivement ce paragraphe mot à mot, car le sens de ces derniers est important.
Il fera à 63 ans, 2 mois avant sa mort d’une crise cardiaque, une ITW dans Playboy (sic) qui en dit encore plus :
- Alinsky : si il y a une vie après la mort, et je ne ai rien à dire à ce sujet, je vais sans réserve choisir d’aller en enfer.
– Playboy : pourquoi ?
– Alinsky : l’enfer serait le paradis pour moi.
Ainsi les choses sont claires. Ce clown, à l’instar d’une sataniste comme Ayn Rand par exemple et tant d’autres, aura également une influence intellectuelle importante en France commençant par J. Maritain avec lequel il entretiendra une correspondance. Bref, les choses ne changent pas par hasard, elles le sont grâce à des catalyseurs qui ont travaillé d’arrache-pied pour le faire. La moindre des choses est de les connaître pour mieux les combattre.