Rechercher dans ce blog

Translate

abonnement gratuit par Email à médika ethno échoppe. entrer votre adresse mail

dimanche 31 mai 2015

En Martinique un groupe de citoyens appelle à se dresser contre l’intolérance et le racisme

En Martinique un groupe de citoyens appelle à se dresser contre l’intolérance et le racisme

Le Comité Citoyen « Marine Déwô » prend de plus en plus d’ampleur et le Front National ne peut plus ignorer qu’il n’est pas le bienvenu en Martinique. Pour sensibiliser d’avantage la population, un grand rassemblement est prévu le vendredi 05 Juin 2015 à 18:30, sur la Savane à Fort-de-France

 

Début Mai une page «Marine Dèwô» a vu le jour sur le réseau social Facebook. Beaucoup d’entre nous se sont posés des questions sur l’origine et les objectifs de cette page. Pourtant, en moins d’une semaine elle accueillait déjà plus de 1000 membres.

Ces membres, constitués en un groupe du même nom, tous alertés par l’annonce de la venue de Madame Marine Le Pen en Martinique, ont tout d’abord répondu à l’appel d’une citoyenne trouvant cette visite inacceptable. Rendez-Vous fut pris le soir même à 19 heures, sur la Place de la Savane à Fort de France.

Ce groupe a pris de plus en plus d’ampleur les semaines suivantes, comptant dans ses rangs des personnes de toutes appartenances ou orientations politiques, de nationalités diverses. Son objectif principal, au-delà de l’arrivée de la chef de file du Front National est clairement d’éviter et d’empêcher à tout prix son implantation en Martinique.

En effet, le groupe « Marine Dèwô, refuse que la Martinique oublie la création du Front National, ses pratiques antidémocrates, violentes, homophobes et xénophobes ainsi que ses multiples condamnations. Ces citoyens de tous horizons disent ne pas être dupes des manœuvres et des tromperies organisées par Mme Le Pen à grands renforts de manipulations médiatisées.

« La nouvelle vitrine du FN ne nous trompe pas » disent ils/

« Tous les mois nous pouvons lire ou entendre les propos racistes et haineux des élus frontistes ! »

« Lors de récentes manifestations du FN, nous avons vu des membres actifs et hargneux des organisations les plus violentes d’extrême droite (ceux qui se revendiquent de la croix gammée d’Hitler), mêlés ou responsables du service de sécurité de Mme le Pen. »

« Marine Dèwô » ne peut accepter que la Martinique soit la tribune du dédouanement d’une organisation politique qui distille dans les têtes la haine et l’intolérance, l’exclusion, la misogynie et que la Martinique serve de tremplin à cette femme responsable des propos diffamant, intolérables et extrêmement racistes tenus envers Mme TAUBIRA par de nombreux membres de son organisation.

Peut-être est-ce en hommage aux nombreuses guenons de Martinique, Guadeloupe et Guyane que Mme Le Pen a baptisé son « Opération Cocotier » !?

Comment pourrait il en être différemment ?


M. Dubois Délégué du Front National à l’Outremer, sur les ondes de Martinique Première, face à Maurice Violton, disait qu’ « il n’y a pas de peuple martiniquais »

Les nombreux membres du groupe « Marine Dèwô » tiennent à montrer à Mme Le Pen, à son « toujours-père » Jean-Marie Le Pen, au Front National, aux groupements et associations racistes ainsi qu’à leurs sympathisants et alliés que son peuple n’acceptera pas d’être leur jouet et que son histoire lui a appris ce qu’est le racisme et que les martiniquais n’en voulent plus.

Dans l’optique de fédérer les martiniquais autour de valeurs d’unité et d’humanisme le groupe MARINE DEWO organise un grand rassemblement contre le Racisme et contre l’intolérance. Ce sera le vendredi 05 Juin 2015 à 18:30, sur la Savane, face à l’Impératrice.

Karine Varasse

samedi 30 mai 2015

Des barbelés de type militaire entourent entièrement un ancien Walmart désaffecté

Il s'agit du Walmart de Springdale (Ohio) qui a fermé il y a plus de 3 ans. Officiellement, ce Fil barbelé concertina composé de lames de rasoirs (utilisé entre autre dans les camps militaires) servirait à éviter les vols de cuivre. Pourtant la hauteur des murs d'environ 8 mètres est déjà dissuasif en soit. De plus, une telle installation a du coûter des milliers de dollars. 

Enfin, le bâtiment est gardé par une équipe de sécurité. Voilà un dispositif bien étrange pour un bâtiment inutilisé depuis si longtemps. Lorsque l'on voit les étrangetés qui ont été également observés dans les Walmart récemment fermés, cela ne fait que renforcer l'hypothèse que ces centres ont peut être un autre rôle à jouer à l'avenir. A noter que ce complexe est idéalement situé à côté d'une voie ferroviaire.



 

Publié par Fawkes News

Homan Square, la prison secrète de la police de Chicago


Une geôle, en plein cœur de la ville, dans laquelle des citoyens sont retenus en secret et interrogés de façon musclée... Un ex-officier de la police locale devenu interrogateur de choc à Guantánamo... Ce scoop du quotidien britannique The Guardian met en difficulté le maire de Chicago

"Les disparus", c'est avec ce titre digne d'un polar que le quotidien britannique The Guardian a publié cette semaine une enquête exclusive sur la prison secrète de Chicago baptisée Homan Square.


Il s'agit en fait d'un entrepôt banalisé situé dans le quartier de West Side où des citoyens américains – arrêtés, par exemple, lors d'une manifestation – auraient été "retenus et interrogés hors de toute procédure légale". Le Guardian publie ainsi le témoignage de Brian Jacob Church, un jeune homme arrêté le 16 mai 2012 lors du contre-sommet de l'Otan à Chicago et gardé au secret à Homan Square pendant dix-sept heures, menotté à un banc, interrogé à intervalles réguliers sans jamais avoir accès à un avocat, avant d'être transféré dans un commissariat et dûment enregistré.

Cette geôle secrète, qui abrite des cellules d'interrogatoire et même une cage, n'est pas sans rappeler les fameux Black Sites (prisons secrètes) de la CIA à l'étranger, estime le Guardian. Elle est même un exemple de "la façon dont le comportement de la police de Chicago fait écho aux abus perpétrés au nom de la guerre américaine contre le terrorisme", note le journaliste Spencer Ackerman, auteur de l'enquête.

Mais il y a une différence de taille : si les abus de la guerre contre le terrorisme concernaient des détenus étrangers, notamment dans les Black Sites ainsi que dans le tristement célèbre centre de détention de Guantanamo Bay, la prison d'Homan Square a vu défiler des citoyens américains. Ces derniers, souligne le quotidien britannique, étaient "le plus souvent pauvres, noirs ou basanés".

"Bad Lieutenant"

Au-delà de la révélation de l'existence de cette prison secrète en plein cœur de la ville, l'enquête du Guardian, qui compte plusieurs volets, s'attache à démonter un véritable système d'abus et de mauvais traitements perpétrés par la police de Chicago.

Dans un autre article, le quotidien de Londres accuse ainsi l'inspecteur Richard Zuley, en service de 1977 à 2007 et connu pour ses méthodes d'interrogatoire particulièrement musclées, de s'être "fait la main" sur des détenus à Chicago avant d'exporter ses mauvais traitements dans la célèbre prison de Guantánamo où il a sévi de 2002 à 2004.

"Passages à tabac, menaces contre les familles de détenus, entraves prolongées, suspension par des menottes", la liste des tortures est longue et a même poussé les autorités judiciaires de l'Illinois à reprendre certaines affaires conduites du temps où Richard Zuley servait dans les rangs de la police de Chicago, note le journal.

Commission d'enquête ?

Un certain nombre de politiciens locaux et nationaux ont réagi à la suite de la publication de ces révélations et demandé des comptes au ministère de la Justice ainsi qu'au maire de Chicago, Rahm Emanuel, actuellement en pleine campagne pour sa réélection. Faute d'avoir remporté la majorité absolue lors du scrutin du 24 février, il fera face à un rival lors du second tour de l'élection municipale prévu le 7 avril.

L'organisation de défense des droits de l'homme Amnesty international a également adressé un courrier officiel à la mairie rappelant à l'ancien conseiller de Barack Obama que, "en tant que maire de Chicago", il était de sa responsabilité d'assurer que des violations des droits de l'homme ne soient pas commises dans la ville.

Le département de la police de Chicago a, lui, démenti dans un communiqué les allégations de mauvais traitements rappelant qu'il "respectait toutes les lois, les règles et les directives en ce qui concerne les interrogatoires de suspects ou de témoins", rapporte le Chicago Tribune.

Source: Courrier International

L'élimination de l'argent papier sera à la table des discussions lors d'une grande conférence à Londres au mois de mai






















L'analyste financier de renom Martin Armstrong a été informé d'une réunion secrète ou les banques centrales vont évoquer la possibilité de l'élimination de l'argent papier nous amenant progressivement vers le totalitarisme financier le plus total. Voici un extrait d'un article sur son site qui évoque cette réunion au mois de mai (The New Age of Economic Totalitarianism & the London Meeting to End Currency).


"La fin est proche, elle est clairement en vue. C'est tellement choquant que nous devons nous frotter les yeux pour nous assurer que nous sommes encore éveillés. À la fin du mois de mai, le sujet de l'élimination de l'argent papier sera officiellement sur la table des discussions lors d'une grande conférence à Londres. Les partisans de la mise en place effective de la fin de notre liberté économique en vue d'un nouvel ordre économique mondial basé sur le totalitarisme économique où nous ne serons plus en mesure d'acheter ou de vendre quoi que ce soit de façon anonyme avec de l'argent de papier auront leur mot à dire à Londres - à savoir Rogoff (Ndt: économiste américain et ancien chef du FMI) et Buiter (Ndt: économiste en chef de Citygroup). Lors de cette réunion, il y aura la participation des banques centrales de la Suisse, du Danemark, de l'Euroland, et des États-Unis. Non, je ne suis pas invité, car je ne suis pas en accord avec la vision totalitaire économique de Rogoff et Buiter. Le but de cette réunion est de créer une solution à la situation d'urgence économique anticipée par l'ECM (Ndt: Economic Confidence Model, une théorie élaborée par Armstrong).

De toute évidence, en coulisse semble se préparer pour la première fois un ralentissement économique à venir. Cependant, la possibilité d'une crise financière très sévère pour cette automne semble être sur la table, elle-même désormais largement acceptée comme inévitable. Il y a évidemment une menace grave concernant la possibilité d'une panique bancaire mondiale à cause de la structure défectueuse de l'euro et l'absence d'une dette consolidée dès le départ. Les réserves des banques européennes manquent d'un statut unique, et alors que les Etats membres sont dans l'impasse, il en sera de même du système bancaire. Cela pourrait déborder vers une crise mondiale lorsque les gens verront que les banques sont en faillites en Europe et que les gens prudents commencent à retirer de l'argent en Amérique du Nord comme mesure de précaution provoquant un effet de contagion."

L’automne 2015 marquera un point décisif (extraits provenant de cette interview)  

Selon Armstrong, des agitations civiles et des émeutes devraient éclater partout dans le monde – La Fed fera grimper les taux en raison des pressions exercées par le Congrès et les médias – D’ici à 2020, le coût du remboursement de la dette des Etats-Unis surpassera les dépenses militaires – Les banques européennes s’effondreront, et les rues se transformeront en un véritable bain de sang – La hausse des taux d’intérêt dévastera les marchés émergents qui ont émis de la dette en dollars – L’or devrait plafonner à 5.000 dollars par once -  Selon Armstrong, nous devrions dès aujourd’hui diversifier et investir sur des pièces d’or avec lesquelles le public est familier, telles que les pièces d’or de vingt dollars – « Votre portefeuille doit inclure toutes sortes d’actifs… dont de l’or physique »

Martin Armstrong, analyste financier de renom, a récemment déclaré que l’or « plafonnera certainement à 5.000 dollars par once, parce que les gens perdront confiance en leur gouvernement ». Nous devrions bientôt voir éclater des guerres civiles à l’échelle planétaire – dès l’automne de cette année.

Lors d’un entretien très intéressant avec Greg Hunter, de chez USAWatchdog.com, Armstrong explique ceci :

« Le prix de l’or grimpe lorsque les gens perdent confiance en leur gouvernement. Cela n’a rien à voir avec l’inflation. Quand les gens commencent à se demander si le gouvernement pourra survivre et qui gagnera la partie, le prix de l’or grimpera. Sur le court terme, il pourrait très bien passer sous les 1.000 dollars par once. Mais une fois que la scène sera dressée, il repartira à la hausse. Il atteindra probablement un plafond à 5.000 dollars par once. Nous approchons à grands pas d’une phase de réajustement. Il y a 300 ans, nous traversions des révolutions antimonarchistes. Aujourd’hui, des révolutions sont en train de naître face au semblant de démocratie. Nous ne sommes pas en démocratie. »

Publié par Fawkes News

Moselle: incident à la centrale nucléaire de


 Cattenom

PARIS (Reuters) – L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a fait état jeudi d’un incident de niveau 1 sur l’échelle internationale Ines à la centrale nucléaire de Cattenom, en Moselle, sans rejet radioactif dans l’environnement.
Selon un communiqué de l’ASN, l’ouverture « intempestive » d’une vanne dans le circuit secondaire du réacteur 1 – le circuit dans lequel est produite la vapeur qui fait tourner les turbines de la centrale – est à l’origine de cet incident.
L’eau du circuit secondaire n’est pas radioactive. L’ASN a précisé qu’elle avait été informée dans l’après-midi de cet incident par l’exploitant, EDF.
« Le réacteur a été automatiquement arrêté. Une injection d’eau de sécurité a été enclenchée. Il n’y a pas eu de rejets radioactifs dans l’environnement », écrit l’ASN.
 
Selon une porte-parole de cet organisme, l’incident a été classé provisoirement au niveau 1 de l’échelle Ines, étalonnée de 0 à 7, c’est-à-dire qu’il est considéré comme une « anomalie ».
Philippe Jamet, commissaire à l’ASN, a cependant précisé à Reuters qu’un plan d’urgence interne avait été déclenché. Il s’agit de mesures prises par l’exploitant pour ramener l’installation à un état de sûreté maximal et éviter des conséquences à l’extérieur du site.
Cet incident « n’a pas posé de problème de sûreté qui nous ait fait vraiment trembler », a cependant assuré Philippe Jamet. « Ça n’a pas été menaçant, il n’y a jamais eu par exemple de menace de rejet. »
La centrale de Cattenom est constituée de quatre réacteurs à eau sous pression d’une puissance de 1.300 MW.
(Michel Rose, avec Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse)

source Reuters

Fort séisme sur la côte ouest de l'Alaska!


Un séisme d'une magnitude de 6,8 a frappé la côte sud-ouest de l'Alaska 

L'USGS a déclaré que l'épicentre du tremblement de terre était situé à 104 kilomètres au sud-sud-est de Ugashik à une profondeur de 61,7 km . 
Le Centre d'alerte aux tsunamis dans le Pacifique a estimé qu'aucune alerte devrait être déclenchée. 

Ce séisme a une faible probabilité de faire des victimes ou de causer des dégâts

© Nature Alerte

Bill Gates: Le monde va devoir affronter 


de nouvelles épidémies d’Ebola


Source: AFP © reuters.
Le monde doit se préparer à de nouvelles épidémies d'Ebola en tirant les leçons de la crise actuelle, et tenter d'impliquer plus les personnes concernées, comme les médecins, les malades et les responsables locaux, ont estimé des experts internationaux réunis à Paris.

Vaccins "dangereux": la ministre de la 


Santé dénonce la pétition controversée 


du Pr Joyeux



La victime avait déclaré les premiers symptômes de la sclérose en plaques quelques semaines après les premières injections vaccinales contre l'hépatite B
La victime avait déclaré les premiers symptômes de la sclérose en plaques quelques semaines après les premières injections vaccinales contre l'hépatite B
afp.com/Saul Loeb

La ministre de la Santé Marisol Touraine a déclaré qu'il ne fallait pas "jouer" avec des "sujets aussi importants", en réponse à une pétition sur les dangers de la vaccination, qui aurait recueilli 500 000 signatures.

La ministre de la santé Marisol Touraine a vivement critiqué vendredi une pétition controversée lancée par un médecin, le Professeur Joyeux, sur les dangers de la vaccination, et qui aurait déjà recueilli plus de 500 000 signatures sur internet. 
 
"On ne joue pas avec des sujets aussi importants que la vaccination, on n'attise pas les craintes", a déclaré Marisol Touraine qui a estimé que la "responsabilité" d'un médecin "c'est de rassurer, d'expliquer et non pas d'inquiéter et de faire peur". 
La ministre était interrogée sur une pétition lancée par le Pr Henri Joyeux pour dénoncer la pénurie actuelle des vaccins obligatoires (diphtérie-tétanos-poliomyélite) qui contraint les parents à faire vacciner leurs enfants avec le seul produit qui serait actuellement disponible. Très alarmiste, son texte affirme que ce produit (le vaccin Infanrix Hexa de GSK) qui protège contre 6 maladies au total au lieu de trois et qui "coûte 7 fois plus cher", contient des substances "dangereuses" voire "très dangereuses", ce que contestent les experts. 

"Un médecin contre la pilule, contre l'avortement"

Le Pr Joyeux, cancérologue et ex-président de l'association Familles de France, dirige aujourd'hui un Institut pour la protection de la santé naturelle basé à Bruxelles. Au-delà des vaccins, il a également dénoncé dans le passé les dangers de la pilule et tenu des propos contestés sur la nutrition. 
"La campagne est menée par un médecin qui s'est déclaré contre la pilule, contre l'avortement, qui a pris des positions rétrogrades sur toute une série de sujets", a souligné Marisol Touraine lors de la visite d'un centre Tabac Info Service à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). "La vaccination ne se discute pas" a-t-elle dit, ajoutant qu'il ne fallait "pas avoir de doutes pas rapport aux vaccins", même si on pouvait souhaiter "la transparence" sur la composition des produits. 
Sur la question des pénuries, elle a reconnu l'existence de "difficultés de productions de certains vaccins" mais affirmé que les populations "les plus concernées, les plus à risques" pouvaient notamment les trouver dans les centres de Protection maternelle et infantile (PMI). "Ne créons pas l'inquiétude, ceux qui ont besoin d'être vaccinés peuvent trouver des vaccins" a-t-elle précisé. 

Read more at http://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/vaccins-dangereux-la-ministre-de-la-sante-denonce-la-petition-controversee-du-pr-joyeux_1684566.html#dU3tBgpfwzQZSjYQ.99

En bref: l'Inde écrasée par la canicule 50°


Près de 1.500 personnes sont mortes en Inde en une semaine, conséquence de l'écrasante vague de chaleur qui touche le pays. Des centaines de personnes, surtout parmi les plus pauvres, décèdent chaque été en raison de la chaleur en Inde mais 2015 s'avère être une année particulièrement meurtrière.
Réalisation: Aurélie Delaunoy

vendredi 29 mai 2015

Les musulmans Rohingyas massacrés et dont personne ne parle !

Rohingyas
La situation de ce peuple musulman birman est catastrophique et dure depuis des mois voire des années ; et pourtant, c’est seulement maintenant qu’on en parle ! Des centaines de charniers sont trouvés en Malaisie, les vidéos des massacres sont nombreuses et pourtant aucune mobilisation internationale sérieuse !

Les Rohingyas tentent de fuir la Birmanie qui les persécute en embarquant à bord de bateaux surchargés. Refoulés des pays de la région, ils se retrouvent abandonnés en pleine mer. Une solution temporaire vient toutefois d’être trouvée : la Malaisie et l’Indonésie ont accepté d’accueillir pour un an ces migrants.
La Malaisie et l’Indonésie ont annoncé, ce mercredi 20 mai, qu’elles arrêteraient de refouler les bateaux de migrants en perdition. Le ministre malaisien des Affaires étrangères Anifah Aman et son homologue indonésien Retno Marsudi ont proposé un refuge provisoire à ces milliers migrants. Une concession à la pression internationale qu’ils ont accepté à condition que leur relocalisation et leur rapatriement par la communauté internationale soient effectifs dans l’année.
Un renvoi de balle permanent
Lundi 18 mai, la Birmanie disait comprendre l’inquiétude internationale concernant la situation des migrants en Asie du Sud-Est, parmi lesquels se trouvent des milliers de Rohingyas ayant décidé de quitter le pays. Mais elle se désengage totalement du sort de la communauté, estimant que seuls les pays de la région doivent gérer leur exode.
Depuis plusieurs semaine, la Malaisie, l’Indonésie et la Thaïlande font face à des pressions internationales de plus en plus fortes pour sauver ces migrants abandonnés en mer d’Andaman par leurs passeurs. Leurs filières sont en effet désorganisées depuis que la Thaïlande a décidé de refouler les bateaux de migrants, obligeants les trafiquants à chercher de nouveaux itinéraires puis à les laisser à la dérive pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois.
Jusqu’à cette décision fatale, la Thaïlande ne se préoccupait pas vraiment de ces migrants rohingyas. De passage en Thaïlande, ils partaient ensuite pour la Malaisie où ils étaient embauchés illégalement. Mais la Malaisie, comme l’Indonésie, reconnaît depuis peu craindre pour ses emplois locaux. Ces pays empêchent donc les navires de migrants d’accoster pour ne pas créer « d’appel d’air ».

Human Rights Watch, relayé par Le Monde Diplomatique, dénonce les exactions commises par la Birmanie contre les Rohingyas : installation de camps de rétention, esclavage, tortures sexuelles, viols, pogroms, arrestations arbitraires etc.


Qui sont les Rohingyas ?
La communauté musulmane Rohingya, l’une des plus persécutées au monde selon l’ONU, est minoritaire en Birmanie. Depuis 1982, et la mise en place de la loi sur la nationalité, le gouvernement de Ne Win les a destitué de leur citoyenneté car ils n’appartiendraient pas, selon lui, aux « races nationales ». Aujourd’hui ils sont près d’1,3 million d’apatrides à vivre clandestinement dans leur propre pays, la Birmanie.
La plupart des Rohingyas vivent dans l’état d’Arakan, où ils sont persécutés par la majorité bouddhiste de la région, les Rakhines. Human Rights Watch, relayé par Le Monde Diplomatique, dénonce les exactions commises par la Birmanie contre les Rohingyas : installation de camps de rétention, esclavage, tortures sexuelles, viols, pogroms, arrestations arbitraires etc.
En Birmanie, le sujet des Rohingyas est un tabou. Même Aung San Suu Kyi, prix Nobel 1991, n’a jamais pris position en leur faveur. Le 17 mai, son parti, la Ligue nationale pour la démocratie, est cependant sorti de son silence et a appelé au respect des droits de la minorité Rohingya.
Privés de droits et de dignité, les Rohingyas souhaitent donc partir pour la Malaisie et l’Indonésie, pays plus prospères à majorité musulmane. Ils font ainsi appel à des passeurs peu scrupuleux et embarquent à bords de navires pour des traversées aussi périlleuses que leurs conditions de vie en Birmanie.
La situation des Rohingyas en Birmanie est particulièrement confuse. Il est très difficile pour les ONG d’avoir des données précises en raison d’importants flux migratoires. Compte-tenu de ces difficultés, le Comité international de la Croix-Rouge présent dans l’Etat birman de Rakhine indiquait ne pas être en mesure de connaître les chiffres exacts et les raisons pour lesquelles les Rohingyas choisissent d’émigrer.

Le fluor, ce poison mortel qui vous veut du bien !

fluoridebag
Il est tout de même très étrange — vous en conviendrez — que l’on puisse vendre le fluorure de sodium comme un très bon remède contre les caries, en en mettant dans l’eau, le sel et le dentifrice, alors que le produit lui-même, comme le démontre l’illustration ci-dessus, est un poison extrêmement toxique (raticide, souricide…). C’est le même schéma intellectuel et scientifique absurde que l’on retrouve pour le mercure des amalgames dentaires ! C’est pourquoi nous estimons opportune la rediffusion des deux vidéos concernant le fluor, réalisées en 2008 (la deuxième est accessible à la fin de cet article). Il n’est jamais trop tard pour comprendre et réagir.


Et vous pensiez que tout ce que le gouvernement fait, il le fait pour vous ? Vous devriez changer d’idée… La première fois que de l’eau potable a été fluorée, c’était dans les camps de concentration de l’Allemagne nazie. La Gestapo ne pensait pas aux présumés bienfaits du fluor sur les dents des enfants. Du fluorure de sodium était ajouté à l’eau afin de rendre les humains stériles et forcer les prisonniers des camps de concentration à demeurer dociles. (Source : The Crime and Punishment of I.G. Farben – Le crime et la sentence de I.G. Farben de Joseph Borkin).
Voici une lettre qu’un chimiste nommé M. Charles Perkins a envoyé à la Lee Foundation for Nutritional Research (Fondation Lee pour la recherche en nutrition) de Milwaukee, Wisconsin, le 2 octobre 1954 :
« Dans votre lettre du 29 septembre, vous me demandiez plus de documentation sur une déclaration que j’ai faite dans mon livre The Truth About Water Fluoridation (La vérité sur la fluoration de l’eau), comme quoi ce serait le communiste russe Kreminoff qui aurait importé en Angleterre l’idée d’ajouter du fluor à l’eau.
Dans les années 1930, Hitler et les Nazis  envisageaient d’imposer une philosophie nazie de pangermanisme au monde entier. Les chimistes allemands avaient mis au point un plan très ingénieux de grande portée permettant de contrôler la masse. Ils l’ont présenté à l’état-major allemand et il a été adopté. Ce plan consistait à contrôler la population de n’importe quel endroit en contaminant les réserves d’eau potable. De cette façon, ils pouvaient, entre autres, contrôler la population de régions entières et réduire la population en ajoutant des substances à l’eau causant la stérilité chez les femmes. Dans ce projet de contrôle de la population, le fluorure de sodium occupait une place de choix. » (…)
L’ingestion régulière de quantités infinitésimales de fluor réduit la capacité d’une personne à résister à la domination en empoisonnant et en intoxiquant lentement une certaine partie du cerveau. Cette personne devient donc soumise à la volonté de ceux qui désirent la gouverner. » (Une lobotomie légère pratique).
L’eau n’est pas fluorée pour améliorer la santé dentaire des enfants. Si c’était la raison véritable, cela pourrait se faire beaucoup plus facilement à des coûts moindres et de façon plus efficace. La fluoration de l’eau a comme but véritable de contrôler et dominer la population plus facilement et de lui faire accepter la perte des libertés individuelles. »
Colgate-sodium-fluoride-600
Quand les Nazis d’Hitler ont envahi la Pologne, les États-majors allemand et russe ont discuté de science et de guerre et ils ont échangé des idées, des plans et du personnel. Le projet de contrôler la masse par la contamination de l’eau a particulièrement intéressé les communistes russes qui y voyaient une façon idéale d’imposer le communisme au monde entier. » (…)
image018
J’ai été informé de tous les aspects de ce plan par un chimiste allemand qui travaillait pour l’important consortium chimique I.G. Farben et qui était actif dans le mouvement Nazi à l’époque. J’affirme ceci avec toute l’ardeur et la sincérité d’un scientifique qui a passé presque vingt ans de sa vie à étudier la chimie, la biochimie, la physiologie et la pathologie du fluor : une personne qui boit de l’eau fluorée artificiellement pendant un an ou plus ne sera plus jamais la même physiquement ou mentalement.  » – CHARLES E. PERKINS, Chimiste, 2 octobre 1954.
pineal_fluoride
Dans une lettre parue en janvier 1952 dans The Catholic Mirror à Springfield, au Massachusetts, E.H. Bronner (un chimiste qui a été fait prisonnier de guerre durant la Deuxième Guerre mondiale) cite le neveu d’Einstein. Des extraits :
« Il semble que les citoyens du Massachusetts sont les suivants à l’ordre du jour des empoisonneurs d’eau. »
« Aujourd’hui, dans notre pays, travaille un réseau sinistre d’agents subversifs et de parasites ‘intellectuels’ sans Dieu. Les ramifications de ce réseau deviennent de plus en plus importantes, efficaces et alarmantes d’année en année. Son objectif véritable est de démoraliser, paralyser et détruire notre grande République – selon leurs plans, de l’intérieur si c’est possible – afin de s’en approprier.
Le succès tragique qu’ils ont déjà obtenu durant leur long siège pour détruire le courage moral de la vie américaine est maintenant l’un de leurs meilleurs atouts pour leur victoire finale sur nous. La fluoration de l’eau de notre communauté peut très bien devenir leur arme la plus subtile qui nous détruira physiquement et mentalement de façon certaine. (…) »
484130_10150986230351446_1608846805_n
Je suis un chercheur en chimie dont la réputation n’est plus à faire. Pendant les 22 dernières années, j’ai construit trois usines américaines de produits chimiques et j’ai accordé des licences pour six de mes 53 brevets. Selon l’expérience pratique que j’ai acquise au cours des années dans les domaines de l’alimentation biologique et de la chimie, laissez-moi vous avertir : la fluoration de l’eau potable est une folie criminelle, un suicide national certain. Ne le faites pas.
Même en petites quantités, le fluorure de sodium est un poison mortel contre lequel aucun antidote efficace n’a été trouvé. Tous les exterminateurs savent qu’il est la substance la plus efficace pour tuer les rats… Le fluorure de sodium est complètement différent du fluorophosphate de calcium organique fourni par la nature, grâce à l’amour et la providence de Dieu, dont notre corps a besoin pour bâtir et renforcer nos os et nos dents. Ce fluorophosphate de calcium, lorsqu’il provient des aliments appropriés, est un sel organique comestible qui ne se dissout pas dans l’eau et qui peut être facilement assimilé par le corps humain, tandis que le fluorure de sodium non organique utilisé pour fluorer l’eau est un poison instantané pour le corps et il est complètement soluble dans l’eau. Le corps refuse de l’assimiler.
fluoridebag
Des expériences méticuleuses et objectives en laboratoire effectuées par des ingénieurs chimistes consciencieux et patriotiques ainsi que l’expérience médicale actuelle ont démontré qu’au lieu d’aider à conserver une bonne santé dentaire, l’eau potable fluorée détruit les dents, avant et après l’âge adulte, en les tâchant et en leur causant des maladies. Elle provoque aussi d’autres maladies graves aux organes internes de la personne qui la boit. Comment peut-on dire que c’est un projet  « sain » ? Que se cache-t-il derrière tout cela ?
Il est incroyable que des soi-disant  « médecins » puissent convaincre une nation civilisée d’ajouter volontairement un poison mortel à son eau potable. C’est le comble de la folie criminelle.
Il n’est pas surprenant qu’Hitler et Staline se soient entendus de 1939 à 1941 sur un point, citant Le dernier testament de Lénine et Mein Kampf (Mon combat) d’Hitler :  « L’Amérique que nous démoraliserons, diviserons et détruirons de l’intérieur. » (…)
gc-sodium-fluoride
Est-ce que nos organisations de Protection Civile et nos agences sont au courant des dangers de l’empoisonnement de l’eau par fluoration ? D’autres pays fluorent leur eau potable.
Selon les chimistes, les mélanges d’eau et de fluorure de sodium sont les plus efficaces et les moins coûteux pour tuer les rats : sans couleur, sans odeur, sans goût ; pas d’antidote, pas de remède, pas d’espoir : une extermination complète et instantanée des rats.
La fluoration de l’eau peut être un suicide national lent ou une liquidation nationale rapide. C’est de la folie criminelle. Une trahison ! – E.H. BRONNER, Ingénieur chimiste, Los Angeles.
La plus vieille preuve russe disponible sur la fluoration :
« Moi, Oliver Kenneth Goff, étais membre du Parti Communiste et de la Youth Communist League (Ligue de jeunesse communiste) du 2 mai 1936 jusqu’au 9 octobre 1939. Durant cette période, j’opérais sous l’alias John Keats et mon numéro était 18-B-2. Ma déposition devant le Gouvernement se trouve dans le Volume 9 du Un-American Activities Report for 1939. (Rapport sur les activités anti-américaines en 1939).
Pendant que j’étais membre du Parti Communiste, je suis allé à des écoles enseignant le communisme à New York et au Wisconsin (…) et on nous préparait pour le renversement révolutionnaire du gouvernement américain. (…) Nous avons amplement discuté de la fluoration des réserves d’eau et de la façon dont on s’en servait en Russie comme tranquillisant dans les camps de prisonniers. Les dirigeants de notre école étaient d’avis que si du fluor était ajouté aux réserves d’eau des américains, un esprit de léthargie envahirait la nation, ce qui rendrait les gens dociles pendant l’intrusion progressive du communisme. Nous avons aussi discuté du fait que garder du fluor mortel près du réservoir d’eau serait avantageux pendant la révolution car il serait possible de verser ce poison dans les réserves d’eau et ainsi tuer la population ou bien la menacer de liquidation. Elle se rendrait donc pour obtenir de l’eau fraîche. »

Grippe meurtrière : quel est le nombre des vaccinés parmi les victimes ?

grippe-morts-18300
On devine déjà en arrière-plan une campagne de vaccination encore plus féroce pour l’année prochaine, mais ce qui serait intéressant de réaliser, c’est de connaître le taux précis  de personnes vaccinées sur ces 18300 personnes décédées ! En réalité, comme on l’explique depuis des années, la souche de virus que les labos vont produire est très vite dépassée par les mutations, d’autant que le choix se fait déjà, au hasard, sur plusieurs centaines de souches de virus de la grippe ! Bref, tout ceci est une mascarade plutôt commerciale et boursicoteuse, n’ayant absolument rien de scientifique.


Selon l’institut de veille sanitaire, l’épidémie de grippe auquel ont du faire face cet hiver les hôpitaux étaient exceptionnelle par sa durée de neuf semaines, mais aussi par sa virulence. La grippe a causé 18 300 décès de plus qu’une année normale. En France, aucune région n’a été épargnée. 90% des personnes décédées sont âgées de plus de 65 ans.
Mutation du virus
Une surmortalité qui a surtout frappé les personnes âgées vivant au sein de leur domicile. En cause, un vaccin moins efficace en raison d’une mutation d’une souche du virus. « Il faut à peu près six mois pour produire le vaccin et donc le plus tard que la décision peut être prise par l’Organisation mondiale de la santé de la cellule souche qui va être mise dans le vaccin, c’est mars. Entre mars et l’hiver, il peut se passer beaucoup de choses. Ça arrive parfois que les souches évoluent défavorablement et ne soient plus couvertes par le vaccin », explique le docteur Daniel Levy-Bruhl, médecin à l’institut national de veille sanitaire. Mais les médecins recommandent de continuer à se faire vacciner. Celui-ci éviterait, selon une estimation, la mort de 3 000 personnes si trois quarts des personnes de plus de 65 ans étaient vaccinées.

La mafia FIFA, le foot et la corruption !



Alors que nous nous faisions traiter de traitres et de fous lors du dernier mondial de foot à cause de la vidéo De la démonie du mondial de foot 2014, voilà que nous apprenons que la Fifa a été corrompue depuis des décennies et ce pour une somme connue de près de 140 millions de dollars. Tout est truqué, falsifié, manipulé (revoir la vidéo ci-dessous).
Voir Poutine pleurnicher sur cette affaire, en criant au complot yankee, est assez pathétique, car rentrer dans le jeu mondialiste du pain et du cirque n’est pas très sérieux ! D’autant que la construction de 20 stades gigantesques à plusieurs milliards de dollars en période de crise ne représente pas le meilleur choix économique, bien au contraire… Bref, Poutine, citoyen d’honneur de la City de Londres n’est plus crédible comme opposant au modèle atlantiste.

JAPON: Le volcan Kuchinoerabujima 


entre 


en éruption, le plus haut niveau d'alerte a 


été émis

JAPON: Le volcan Kuchinoerabujima entre en éruption, le plus haut niveau d'alerte a été émis
Les autorités japonaises ont ordonné vendredi l'évacuation des habitants d'une petite île du sud du Japon à la suite de l'éruption spectaculaire d'un volcan local.
 
Quelque 137 villageois devaient quitter l'île de Kuchinoerabu, dans l'extrême sud du pays, à bord de bateaux affrétés par les gardes-côtes et la municipalité locale.
 
L'éruption du mont Shindake - qui a commencé à 09h59 locales (00h59 GMT) - n'a fait aucune victime ni dégâts majeurs, selon un porte-parole de la police de l'île voisine de Yakushima.
 
Des images de la télévision japonaise montraient une énorme colonne de fumée et de cendres s'échappant du cratère.
 
Le Japon est situé dans la "ceinture de feu du Pacifique", une zone de séismes et de volcans.
 
En septembre dernier, un volcan du centre du pays, le mont Ontake, était entré violemment en éruption et avait pris par surprise des promeneurs, faisant 57 morts et 6 disparus.

Comment les produits BIO sont tombés aux mains des multinationales…

Une enquête de Dominique Guillet, président de Kokopelli qui a fait des recherches approfondies, pour relier les « marques »et les grands groupes qui les possèdent, on retrouve tristement les mêmes empoisonneurs. Quand on parle du bio, il n’échappe pas à la vampirisation des multinationales, et on se demande, ce qu’il reste de vraiment bio.


Monsanto
Le Troupeau aveugle de John Brunner (publié en 1972) est le chef d’oeuvre de l’écologie-fiction. C’était pour l’époque un ouvrage d’un pessimisme terrifiant, le plus dramatique de tout ce genre littéraire quant à ses descriptions poignantes de la pollution et de la destruction de l’environnement. 1972 est également l’année de publication de “L’Angoisse de l’an 2000” de Roger Heim, et de la création de la revue “la Gueule Ouverte”, “le Journal qui annonce la fin du monde”. Le titre anglais du “Troupeau Aveugle”, “The Sheep look up”, est emprunté au vers 125 du poème Lycidas de John Milton: «Les brebis affamées lèvent la tête (et ne sont point nourries)». Dans ce roman d’écologie-fiction, l’humanité se meurt soit de faim, soit de cancers provoqués par la pollution alimentaire et environnementale. John Brunner n’a pas vu venir, il est vrai, la pollution nucléaire généralisée et les délires des chimères génétiques : les cerises empoisonnées sur le gâteau toxique, excusons-le du peu. Ce qu’il a très bien vu venir dans “Le Troupeau aveugle”, par contre, c’est le rachat de la bio, le piratage de la bio, le frelatage de la bio… Quarante années plus tard, le troupeau aveugle, en quête de mieux-être et de nutrition digne de ce nom, se précipite dans les super-marchés “bios” sans se douter le moins du monde de l’identité de ceux qui tirent une grande partie des ficelles.
Dans mon essai “Les tambours de Gaïa se sont réveillés”, en novembre 2013, j’ai assurément lancé un gros pavé dans la mare en écrivant:
« En Europe et en Amérique du nord, la plus grande partie des distributeurs d’aliments “biologiques” ont été rachetés par les grands cartels de l’agro-alimentaire: Nestlé, Cargill, Coca-Cola, etc. En France, par exemple, Lima et Danival ont été rachetés par Hain Celestial, aux USA, derrière lequel se cache l’argent de Monsanto, Walmart, Philipp Moris, City Group et Martin Lockeed. En France encore, acheter les produits bios de Bonneterre, de Bjorg, d’Evernat, d’Allos, de Tartex, d’Alter Eco… c’est participer à la prospérité du Hollandais Royal Wessanen, l’un des grands groupes Européens de l’agro-alimentaire. En France encore, 95 % des légumes bios commercialisés sont produits à partir de semences de variétés hybrides F1; ce qui signifie que le consommateur bio, par exemple, a une “chance” sur deux d’acheter un melon bio “Monsanto/Bayer/Syngenta” puisque ces trois groupes de la chimie possèdent la moitié des 250 variétés de melons inscrites dans le catalogue national du GNIS; ce qui signifie que de très nombreux maraîchers bios sont complices de la destruction de la biodiversité alimentaire. En France encore, l’association Kokopelli est “certifiée” bio par Qualité France, qui a été racheté par Bureau Véritas, l’un des leaders mondiaux du contrôle industriel. Dans le Tiers-Monde, l’IFOAM (la fédération internationale de l’agriculture biologique) rabat du petit paysan pauvre pour produire du bio, et encore plus de bio, au service de l’export vers les pays riches, au service de l’industrie bio, et donc au service de l’industrie tout court. Ad nauseam. »
Depuis lors, certains militants me pressent de publier mes sources. Aujourd’hui, j’ose donc mettre en ligne une partie du dossier que j’ai commencé à rédiger sur le sujet de la bio piratée. Avec beaucoup de réticences, cependant, tellement tout cela est archi-déprimant. Il est possible, un jour étoilé, que je continue de rédiger les résultats de cette enquête que nous avons lancée. Pour l’instant, cependant, je consacre toutes mes énergies à la restructuration constructive et fertile de Kokopelli dans les Pyrénées de l’Ariège et c’est un grand plaisir. J’invite donc tous les militants très intéressés par ce sujet attristant – celui de la récupération d’une grande partie de la bio – à poursuivre eux-mêmes cette enquête. Il suffit de très peu de chose: savoir parler anglais et suivre la piste de l’argent.
En novembre 2012, lorsque l’Etat de Californie présenta au vote populaire la Proposition 37 destinée à rendre obligatoire l’étiquetage des OGMs, ce fut une levée de boucliers de la part de l’agro-chimie qui finança une campagne de rejet de cette proposition: Monsanto (7 millions de dollars), Dupont de Nemours (5 millions de dollars), BASF (2 millions de dollars), Bayer (2 millions de dollars), Dow (2 millions de dollars), Pepsico (1,7 million de dollars), Nestlé (1,2 million de dollars), Coca-Cola (1,1 million de dollars), Syngenta (1 million de dollars), General Mills (1 million de dollars), Del Monte, Kellog, Kraft, Heinz, Mars, Cargill, etc, etc.[1].
C’est alors que les consommateurs bios furent effarés d’apprendre qu’une centaine de compagnies proposant des aliments bios étaient en fait dans l’escarcelle du Cartel de l’agro-alimentaire ou du Cartel de l’agro-chimie et commencèrent à désélectionner ces compagnies de leur panier. Il existe même, aux USA, une application téléchargeable pour téléphones mobiles permettant de connaître l’identité de ces compagnies afin de les boycotter.[2]

Bonneterre, Distriborg, France Alter Eco, Evernat…

march_against_monsanto_austin-thumb-594xauto-61023-82a6dEn France, également, un certain nombre de compagnies bios sont des filiales d’un des plus gros groupes Européens de l’Agro-alimentaire, la multinationale Royal Wessanen qui emploie 2100 personnes : Distriborg (Bjorg, Biodistrifrais et Bonneterre) rachetée en 2000 et dont le rachat total fut finalisé en décembre 2009 ; Evernat ; Whole Earth ; Zonnatura ; Kallo ; Clipper racheté en mars 2012 ; Ekoland ; De Rit ; Allos ; Tartex ; Culinessa ; Biorganic ; Bioslym ; Merza ; Fertilia ; Kalisterra (ce dernier, revendu en juillet 2011). Il en est de même de France Alter Eco (le leader du commerce équitable de produits biologiques) qui vient d’être racheté, en 2013, par Distriborg donc par Royal Wessanen et qui s’en vante.[3] « France Alter Eco s’adosse donc à un groupe disposant de moyens financiers plus importants. La marque va garder son nom, nous allons juste devenir une filiale de Distriborg, qui est elle-même une filiale du groupe hollandais Wessanen » s’exprime Laurent Murat, le directeur du marketing. Distriborg, c’est également les marques : Vivis fructose, Pléniday, Gayelord Hauser, Schär, Yao Tea, Wakama, Tuocha, Florystelle, Ephynéa, Krisprolls, Tien Shan, Agnesi, Patak’s, Thai, Amoy, Grand’Italia, Kara et Skippy.[18]
Royal Wessanen, pendant de nombreuses années, possédait Tree of Life, l’une des deux sociétés qui contrôlent 80% de la distribution du bio aux USA (l’autre étant United Natural Foods). Tree of Life est également le n°1 de la distribution bio au Royaume-Uni. Royal Wessanen a revendu Tree of Life USA en 2010 à KeHE Distributors (USA) pour 190 millions de dollars et il a revendu Tree of Life UK en juillet 2011. Royal Wessanen possède également, en UK, Kallo Foods Ltd (Kallo et Whole Earth).
Royal Wessanen est coté à la Bourse d’Amsterdam. Certains de ses principaux actionnaires sont[5] :
  • Delta Partner LLC, un Hedge Fund basé à Boston aux USA qui possédait 25.61 % des actions de Royal Wessanen en décembre 2012.
  • Sparinvest SE, un Danois gestionnaire international d’actifs basé au Luxembourg qui possédait 3.17 % des actions de Royal Wessanen en juillet 2013. Ses principaux actionnaires sont les banques Danske Andelskassers, Nykredit, le fonds d’investissement Investeringsforeningen Sparinvest et le fond de pension Pensionskassen for Farmakonomer. En 2012, Sparinvest SE a signé un accord de partenariat avec le Chinois Haitong International Holdings dont le siège social est installé dans le paradis fiscal des îles Vierges britanniques.
  • Invesco Ltd, un gestionnaire international d’actifs situé à Atlanta, aux USA, avec son siège social dans le paradis fiscal des Bermudes. Il possédait 2.62 % des actions de Royal Wessanen en septembre 2013. Le groupe emploie plus de 6200 collaborateurs répartis dans plus de 20 pays, et gérait 632 milliards de dollars en juin 2012. En 2004, cette compagnie a payé 450 millions de dollars d’amende aux USA pour pratiques de “trading” non conformes, un euphémisme dans ce milieu pour pratiques bancaires mafieuses. (4) Invesco est coté au Nasdac. Ses 5 principaux actionnaires sont Vanguard Group, Black Rock Fund, Wells Fargo, Morgan Stanley et Thornburg Investment.
  • Global Thematic Partners LLC. Il possédait 2.25 % des actions de Royal Wessanen en septembre 2013. Il est coté au Nasdac et on retrouve dans ses actionnaires principaux Dow Chemical, Bunge (l’une des quatre principales multinationales de l’agro-alimentaire avec Cargill, Glencore et le Groupe Louis Dreyfus), Mosaic Company (le leader mondial de la Potasse et du Phosphate), Potash Corp Sask (engrais à base de potasse potasse, phosphate et nitrate) et CF Industries Holdings, Inc (engrais agricoles).
  • Vanguard Group. Il possédait 0.65 % des actions de Royal Wessanen en septembre 2013. L’analyse des multinationales qui se cachent derrière Vanguard Group est présentée ci-dessous en relation avec le rachat de Lima et de Danival.
  • Black Rock Fund. Il possédait 0.63 % des actions de Royal Wessanen en septembre 2013. L’analyse des multinationales qui se cachent derrière Black Rock Fund est présentée ci-dessous en relation avec le rachat de Lima et de Danival.

Lima et Danival

Danival, racheté en 2000 par le groupe français de parapharmacie, Viva Santé, vient d’être revendu, en 2011, au Belge Lima qui lui-même est acheté par Hain Celestial en 2002. Après consultation du Nasdac, il s’avère que les 5 principaux actionnaires de Hain Celestial sont les fonds bancaires suivants: Vanguard[17], Goldman Sachs, Jennison Associates, Black Rock Fund, et Coatue Management. Derrière le fonds bancaire Vanguard se cachent Monsanto (de l’agent orange aux chimères génétiques en passant par le RoundUp), Philip Morris (les cigarettes), Martin Lockheed (les armements), ExxonMobil (le pétrole), Walmart (le n°1 des supermarchés), Pfizer (la pharmacie), Merck (la pharmacie), City Group, Bank of America, etc. Derrière le fond bancaire Goldman Sachs se cachent: Apple, Microsoft, ExxonMobil, Vanguard, Google, General Electric, JP Morgan, Pfizer, Merck, etc. Derrière le fonds bancaire Black Rock se cachent : Apple, Microsoft, ExxonMobil, Coca Cola, Chevron, Procter and Procter, Philip Morris, etc. Ad nauseam. La bonne compagnie que voilà !
[…]
Source La Bio Piratée – Kokopelli
Cet article comprend deux autres parties qui peuvent être directement lues sur le site de Kokopelli :
  1. La Bio Piratée, second épisode : Lima/Danival chez Hain Celestial
  2. La Bio Piratée, troisième épisode : Lima, Euronature et la “bio orgasmique” de Philippe Woitrin

Auteur

Dominique Guillet / Kokopelli  relayé par Notre-Planète-Info