Rechercher dans ce blog

Translate

abonnement gratuit par Email à médika ethno échoppe. entrer votre adresse mail

jeudi 30 juillet 2015

Des avions militaires US bientôt équipés de canons à micro-ondes

 
Les Etats-Unis envisagent d'équiper leurs avions Lockheed AC-130J Ghostrider de lasers de combat et de systèmes de refus actif (ADS), dits "rayons de douleur".

Le commandement des opérations spéciales de l'US Air Force a décidé d'équiper ses avions d'attaque au sol et d'appui aérien AC-130J Ghostrider de lasers de combat et de systèmes de refus actif connus également comme "rayons de douleur". 

Ces derniers constituent une arme à énergie dirigée, qui utilise des micro-ondes à haute puissance. Selon le magazine en ligne Flightglobal, les avions seront dotés de ces nouveaux systèmes au cours des cinq prochaines années. 

Les lasers de combat serviront à protéger les avions qu'ils équipent contre différents types de missiles, ainsi que pour détruire véhicules automobiles, petits aéronefs et systèmes de liaison. Les systèmes de refus actif seront pour leur part utilisés soit pour disperser les foules, soit pour neutraliser des personnes isolées. 

Le magazine ne fournit pas de détails sur ces nouvelles armes. Le développement du "rayon de douleur" est mené depuis la seconde moitié des années 1990. Il s'agit d'une arme "non létale" comprenant une antenne et un émetteur à micro-ondes montés sur le châssis du véhicule blindé HMMWV (High Mobility Multipurpose Wheeled Vehicle). Dès qu'une personne subit l'action de l'ADS, sa peau absorbe 83% de l'énergie du rayonnement. L'intéressé ressent une forte sensation de brûlure et cherche généralement à s'enfuir. 

Emis sur la fréquence de 95 MHz, le rayonnement ne peut pénétrer sous la peau humaine à une profondeur supérieure à 0,4 millimètres. A titre de comparaison, les fours à micro-ondes ménagers émettent sur la fréquence de 2,45 GHz et leur rayonnement pénètre à une profondeur allant jusqu'à 17 millimètres. Dès qu'il atteint un corps humain, le "rayon de douleur" agit immédiatement sur l'épiderme en portant la température de l'endroit affecté à 44°C. Une brûlure au premier degré apparaît au moment où la température atteint 51°C et une brûlure au deuxième degré, à la température de 58°C. Le système de refus actif a déjà été testé avec succès en Afghanistan et en Irak. 

A l'heure actuelle, les États-Unis développement des lasers de combats pour toutes les composantes de leur armée: les forces aériennes, les forces navales, les troupes terrestres et le corps des marines. Il est prévu d'utiliser cette arme pour actionner à distance des explosifs artisanaux et des mines, protéger des sites militaires contre les roquettes, les obus d'artillerie, les mines de mortier et les drones, ainsi que pour détruire les petits bâtiments de surface. Le Pentagone considère les lasers de combats comme l'une des armes les plus prometteuses du futur avion de sixième génération.

Source