Rechercher dans ce blog

Translate

abonnement gratuit par Email à médika ethno échoppe. entrer votre adresse mail

vendredi 31 juillet 2015

MH370 : survol de la zone des débris de l'avion sur le site de Saint-André


Les recherches se poursuivent dans l’espoir de retrouver d’autres indices pouvant confirmer s’il s’agit d’éléments appartenant au vol MH370 de la Malaysia Airlines, qui a mystérieusement disparu en mars 2014. Ce matin, deux bouteilles avec des inscriptions choinoises et indonésiennes ont été retrouvées.
 
48 heures déjà qu’un morceau d’aile d’avion pouvant appartenir au vol MH370 de la Malaysia Airlines a été retrouvé par six emplois verts. Une découverte que le criminologue et spécialiste de la sûreté aérienne Christophe Naudin qualifie de « proche du miracle ».


Une découverte inespérée, et qui a d’autant plus failli passer inaperçu, le débris retrouvé ayant pu dans un premier temps finir sa vie en tant qu’objet de décoration.

L’évolution du dossier a permis de déterminer qu’il s’agissait d’un flaperon, un pièce d’un Boeing 777 identique au modèle du vol MH370 de la Malaysia Airlines disparu en mars 2014. Des soupçons qui au fil du temps se confirment.

Autre spécialiste de la sécurité aérienne, Xavier Tytelman estime à pratiquement 100 % les chances qu’il s’agit bien d’un débris appartenant au Vol MH370.

Si l’océan Indien n’a pas encore livré d’autres pièces aéronautiques, au sol, l’effervescence reste totale. Policiers municipaux, employés des espaces verts, journalistes, curieux, des dizaines de personnes ratissent la côte à la recherche d’objets ayant pu se trouver à l’intérieur de l’appareil ou appartenant aux passagers qui se trouvaient à bord.

Deux bouteilles découvertes
 
Inscriptions asiatiques, marque spécifique, au sol les chercheurs s’attardent au moindre détail. Dans cet esprit ce vendredi matin, deux bouteilles ont retenu l’attention des enquêteurs : deux bouteilles, dont la provenance doit être confirmée afin de savoir si cette découverte peut faire progresser les recherches.

Il ne reste plus désormais qu’à scruter l’océan dans l’espoir que le courant livre d’autres pistes potentielles.

Source


Lors de la disparition de l'avion, des témoins avaient vu un avion de ligne survoler l'ile à basse altitude, mais les enquêteurs n'avaient pas pris leurs témoignages en compte, pourquoi ? Accident ou attentat, comme pour le vol MH17 en Ukraine ?

Deux avions d'une même compagnie détruits en si peu de temps, ce n'est plus du hasard...