Rechercher dans ce blog

Translate

abonnement gratuit par Email à médika ethno échoppe. entrer votre adresse mail

samedi 26 septembre 2015

6 étapes pour soigner les blessures émotionnelles de l’enfance

Chercher des coupables ne nous fera que perdre de l'énergie. Il est fondamental de se donner l'autorisation de s'énerver et d'apprendre à pardonner. Le fait d'assainir nos blessures nous permettra de vivre sans nous cacher.
6 étapes pour soigner les blessures émotionnelles de l’enfance

Les expériences douloureuses que nous développons tout au long de notre vie forment nos blessures émotionnelles.
Généralement, il est difficile d’affronter les problèmes émotionnels comme les séparations, les trahisons, les abandons ou les injustices.
Il est d’ailleurs probable que beaucoup d’entre nous n’aient pas encore fermé ces blessures, qui continuent à faire du mal et que nous essayons de masquer.
Cependant, nous ne nous apercevons pas que plus nous attendons, plus elles s’aggravent.
Ainsi, il y a un pourcentage d’ignorance qui, uni à la peur de la douleur, ne nous permet pas d’être nous-même, nous obligeant à interpréter un rôle que nous avons peu ou pas étudié et qui ne nous correspond pas.
Nous sommes certains que, si vous êtes en train de lire cet article, c’est que vous avez envie de mieux vous connaître et de vous améliorer un peu plus chaque jour.
C’est pourquoi, nous allons vous donner quelques conseils pour que vous connaissiez mieux le processus à suivre au moment de vous confronter à vos blessures dans le but de les soigner.
aveuglement-amber_by_shadesofeleven-d4ds8zr-390x204
Ainsi, dans cet article, nous allons vous expliquer 5 étapes qu’il est nécessaire d’expérimenter pour soigner ses blessures émotionnelles.

1. Acceptez la blessure comme faisant partie de vous

Ne vous mettez pas les mains devant les yeux, car la blessure existe. Le reconnaître est la seule chose qui vous aidera à aller de l’avant.
Selon Lisa Bourbeau, le fait d’accepter une blessure signifie la regarder, l’observer attentivement et savoir que résoudre des situations fait partie intégrante de l’expérience de l’être humain.
Vous pensez peut-être que la meilleure chose à faire est de vous bander les yeux, mais il est évident que cela vous fait nier la blessure.
Vous devez accepter et comprendre que nous ne sommes pas mieux ni pires si quelque chose nous fait du mal.
Le fait de se construire une carapace est un acte héroïque, un acte d’amour propre qui requiert beaucoup de mérite, mais qui a déjà rempli sa fonction.
Elle vous a déjà protégé de l’environnement de la blessure, c’est donc l’heure d’avancer.
Accepter nos blessures est très bénéfique du moment que l’on assume l’apprentissage dont nous avons besoin.
Si vous ne le faites pas, vous vous vous exposerez à de nombreux problèmes à long terme, comme la dépression et l’insécurité.

2. Acceptez que vous vous faites du mal en succombant à la crainte ou au reproche
Si nous focalisons notre attention sur la douleur et la recherche d’un responsable, nous perdrons de l’énergie, qui est nécessaire pour soigner la blessure.
Essayez de vous pardonner et de pardonner les autres, car c’est la seule manière de tourner la page et d’ouvrir votre coeur.
Vous devez comprendre que la volonté et la décision de se superposer à vos blessures est la première étape vers l’auto-compréhension.
Vous développerez ces qualités en vue d’un meilleur bien-être émotionnel.
 legerete

Vous ne pouvez pas demander aux autres de remplir vos attentes et qu’ils vous sortent du puits à chaque fois que vous coulez.
Ce n’est pas juste de demander cette responsabilité à une personne externe, car cela ne tourne qu’à votre avantage.
De fait, ce sont ces types de comportements qui mènent à la fin d’une grande partie de nos relations, ce qui génère un grand mal-être émotionnel.

3. Donnez-vous l’autorisation de vous énerver contre les personnes qui ont alimenté votre blessure

Plus nos blessures sont profondes, plus il est normal de rejeter la faute et de ressentir de la colère envers ceux qui l’ont provoquée. Donnez-vous l’autorisation de vous énerver contre ces personnes et pardonnez-vous. 
Si vous vous forcez à ne pas le faire, vous finirez pas réprimer cette douleur et vous la convertirez en haine et en ressentiment, deux sentiments extrêmement nocifs pour notre santé.
Vivre en s’imposant des pièges émotionnels, c’est se punir et vivre une vie pleine de douleur et d’insatisfaction.
De plus, vous masquerez à nouveau votre véritable « Moi » interne et vous ne serez pas capable d’ouvrir votre coeur.

4. Après l’acceptation et le pardon, vient la transformation

Absolument toutes les expériences nous enseignent quelque chose. Il est probable qu’il soit difficile de l’accepter car notre égo est spécialiste pour créer une barrière de protection qui cache nos problèmes.
Ce qui est sûr c’est que notre égo a tendance à se compliquer la vie. Cependant, ce sont nos pensées et nos comportements qui nous la simplifient.
Tout changement requiert un grand effort, mais il est nécessaire de regarder en face et d’affronter le fait que nous ne sommes pas nous-même et que quelque chose doit changer.
flotter-390x250

5. Observez le monde avec et sans blessure

Donnez-vous du temps pour observer comment vous vous êtes attaché à votre blessure pendant tout ce temps.
Elle était là et sans savoir comment, elle a dirigé chacun de vos mouvements.
Défaites-vous de vos masques, ne vous jugez pas, ne vous critiquez pas etmettez toute votre volonté pour soigner votre blessure en profondeur.
Il est possible de changer de masque en un jour ou de porter le même pendant des mois ou des années.
L’idéal est d’être capable de vous dire à vous-même : “D’accord, je me suis mis ce masque pour cette raison. C’est le moment de l’enlever ».
Vous saurez alors que vous êtes sur le bon chemin et que, dans le reste du voyage, votre guide sera l’inertie qui vous permettra de vous sentir bien sans vous cacher.

6. Appuyez-vous sur votre cercle social
Vous pensez certainement que vous pouvez tout faire seul et que vous vous êtes déjà sorti de puits plus profonds.
Cependant, il n’y pas de raison de devoir renoncer à un coeur qui vous écoute patiemment.
Il est évident que le soutien des autres peut être crucial lorsqu’on doit dépasser de multiples obstacles.
Ne renoncez pas aux câlins et au monde. Ils font partie de vous, et ensemble,vous pouvez reconstruire un nouveau foyer dans lequel vous pourrez vivre sans souffrance.