Rechercher dans ce blog

Translate

abonnement gratuit par Email à médika ethno échoppe. entrer votre adresse mail

samedi 26 septembre 2015

Corruption : Platini confirme avoir reçu 2 millions de francs suisses


Le président de l'UEFA Michel Platini vient de confirmer que le dirigeant de la FIFA Joseph Blatter lui a versé deux millions de francs suisses, ce qui est considéré comme illégal et a entraîné une procédure pénale à l'encontre de ce dernier.
 
Michel Platini a été interrogé en tant que témoin dans le cadre de l'enquête pénale portant sur la corruption à la FIFA, selon laquelle le président de la FIFA est soupçonné de "gestion déloyale et subsidiairement abus de confiance", a annoncé le bureau du procureur dans un communiqué. 

Selon M. Platini, Joseph Blatter lui a transféré la bagatelle de deux millions de francs suisses, un paiement qualifié d'illégal par le parquet suisse. Ce capital a été versé sur le compte du président de l'UEFA en tant que rémunération pour le travail accompli par M. Platini de 1999 à 2002. 

"Cette somme est liée au travail que j'effectuais conformément à mon contrat avec la FIFA, et je suis content d'avoir réussi à élucider tout point chaud avec les autorités", a déclaré Michel Platini, cité par le journaliste sportif Martin Zigler sur son compte Twitter.
 
M. Platini a également fait comprendre que puisqu'il se trouvait actuellement en Suisse, il était prêt à aider l'enquête judiciaire autant que possible. 

Le premier ministre français Manuel Valls a exprimé son soutien au président de l'UEFA.
  

© RIA Novosti. Alexei Kudenko

Michel Platini "a été un sportif distingué et maintenant, étant le président de l'UEFA, il se montre un dirigeant sportif distingué. Je lui fais parfaitement confiance", a estimé le "chef du gouvernement français". 

Vendredi, le parquet suisse a effectué une perquisition au quartier général de la FIFA et dans le bureau de Blatter. La procédure pénale a été ouverte le 24 septembre. M. Blatter est accusé notamment de négligence grossière et de malversations.

Source