Rechercher dans ce blog

Translate

abonnement gratuit par Email à médika ethno échoppe. entrer votre adresse mail

samedi 26 septembre 2015

Transformer l’eau de mer en eau potable en quelques minutes


 Cette nouvelle technologie transforme l’eau de mer en eau potable en quelques minutes. Une méthode simple et peu coûteuse. 
Purifier l’eau sale est un processus particulièrement difficile et coûteux. Mais dans les pays en développement, qui ont beaucoup moins d’argent à allouer à cela, un processus de nettoyage de l’eau récemment inventé et plus qu’abordable affiche un avenir prometteur. 
Développé par une équipe de chercheurs de l’Université d’Alexandrie en Egypte, le procédé utilise une technique de dessalement appelée pervaporation pour éliminer le sel de l’eau de mer et la rendre potable. Le sel se dépose d’un côté, le liquide s’évapore de l’autre. Et la vapeur récupérée redevient de l’eau potable. Des membranes de filtrage synthétiques spécialement conçues sont utilisées pour filtrer les grosses particules de sel et les impuretés afin qu’elles puissent être évaporées; puis le reste est chauffé, vaporisé et condensé de nouveau en eau propre. 
 
Fondamentalement, les membranes peuvent être fabriquées dans n’importe quel laboratoire en utilisant des matériaux bon marché qui sont disponibles localement, et l’évaporation ne nécessite pas d’électricité. Cela signifie que cette nouvelle méthode est à la fois peu coûteuse et adaptée aux zones sans alimentation électrique régulière, deux facteurs qui sont très importants pour les pays en développement. 
 
Eau de mer, eau boueuse, eau usées… tout devient potable 
 
Cette méthode ne dessale pas seulement l’eau de mer, elle est également capable d’éliminer les eaux usées ou boueuses. Les chercheurs ont combiné l’expertise en océanographie, le génie chimique, le génie agricole et l’ingénierie des biosystèmes pour trouver la solution, et leur travail vient d’être publié dans la revue Water Science and Technology. « La technologie mise en œuvre dans l’étude est beaucoup mieux que l’osmose inverse, la technologie actuellement utilisée en Egypte et la plupart des pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord », a indiqué au site Scidev.net Helmy El-Zanfaly, professeur au centre national égyptien de recherche sur l’eau. Cette technologie serait aussi plus efficace pour dessaler l’eau fortement concentrée en sel « comme celle de la Mer Rouge » ajoute Helmy El-Zanfaly. 
 
Malheureusement, il faudra attendre pour voir ce type de technologie. Beaucoup de travail est nécessaire avant qu’elle puisse être mise en action: les chercheurs travaillant sur le projet doivent mettre en place un test pilote qui prouve que leurs théories se vérifient à grande échelle. Il y a aussi la question des déchets générés par le processus. 
 
Ce qui est certain est qu’une telle innovation pourrait avoir un impact énorme sur la vie de millions de personnes. Selon Water.org, quelque 750 millions de personnes à travers le monde n’ont pas accès à l’eau potable, un problème responsable d’environ 840.000 décès chaque année.