Rechercher dans ce blog

Translate

abonnement gratuit par Email à médika ethno échoppe. entrer votre adresse mail

mardi 27 octobre 2015

Comment les émotions influent-elles sur le mal de dos ?

Comment les émotions influent-elles sur le mal de dos ?

Il est très important de prendre soin de notre hygiène posturale et de ne pas surcharger l'axe de notre corps, car cela peut provoquer des céphalées et des problèmes gastriques, ainsi que des douleurs dorsales.
Comment les émotions influent-elles sur le mal de dos ?

Comme vous le savez, des facteurs comme l’usure osseuse et articulaire, ainsi que les mauvaises postures répétées, peuvent provoquer un mal de dos chronique.
Malgré tous ces facteurs physiques, il ne faut pas négliger l’impact que peuvent avoir nos émotions sur l’ensemble de notre corps.
En effet, le stress, les préoccupations et l’anxiété chronique, peuvent provoquer une surcharge dans notre dos.
Tous les 16 octobre de chaque année, c’est la Journée mondiale de la colonne vertébrale. C’est l’occasion pour célébrer toutes les avancées dans ce domaine et encourager les nouveaux projets autour de cette thématique.
L’influence de nos émotions négatives, des tensions et du stress accumulé a un impact direct sur notre mal de dos.

Le poids des émotions sur le mal de dos

Bien souvent, le fait de vivre de longues périodes de stress, de peurs réprimées et d’angoisses que nous ne parvenons pas à gérer, entraîne des troubles physiologiques, comme le syndrome du côlon irritable ou des dysfonctionnements de la colonne vertébrale.
Vous vous demandez certainement comment cette relation est possible. Il faut savoir que le cerveau a un impact considérable sur notre colonne vertébrale, cet axe qui dresse notre buste.
La notion de colonne fait référence à un support vertical qui permet de supporter un poids, alors que le terme vertébral englobe cet ensemble incroyablement complexe de petits os et d’articulations, qui forme l’épine dorsale dont tous les être vertébrés disposent.
Notre dos est en réalité l’axe le plus important de notre corps. C’est une sorte de pilier osseux et musculaire, qui nous offre de la vitalité et de la résistance.
Cependant, parfois, nous faisons peser sur lui le poids de toutes nos émotions négatives.
Les émotions négatives produisent des changements métaboliques. C’est quelque chose d’avéré, que nous devons prendre en compte.
Elles altèrent nos hormones et l’action de nos neurotransmetteurs, elles accélèrent la production de cortisol dans le sang, elles augmentent notre rythme cardiaque, et elles génèrent des changements dans tous nos organes.
Cette accélération générale que produisent les émotions négatives, se traduit par une forte tension musculaire, ce qui altère le fonctionnement de nos nerfs et de nos ligaments.
La colonne vertébrale subit toutes ces variations. Il est donc très fréquent qu’une douleur émotionnelle se traduise par une douleur cervicale ou lombaire.
Dans la suite de cet article, nous allons voir de quelle manière ces problèmes émotionnels peuvent agir sur notre dos.

Les douleurs cervicales

Cervicales-500x382
Le mal de dos ne se concentre pas uniquement dans la zone lombaire. En effet, les douleurs les plus fréquentes sont localisées dans les cervicales.
  • Les cervicales vont des vertèbres C1 à C7. La première d’entre elles est appelée Atlas, car elle supporte le poids de la tête et nous offre un bon équilibre.
  • Pour que cette zone soit en bonne santé, il doit y avoir un équilibre et des mouvements harmonieux.
    C’est une région de notre corps qui a besoin d’une grande flexibilité musculaire, pour ne pas devenir douloureuse.
  • Cette zone est la plus touchée par le stress professionnel et par les préoccupations du quotidien.
    C’est une structure musculo-squelettique supérieure, qui est très affectée par le travail et par les anxiétés de faible intensité, qui surviennent tout au long de la journée.
  • Pour combattre ces douleurs, il faut réaliser un travail mental chaque matin, pour pouvoir affronter la journée avec plus de calme et d’équilibre.
  • Vous pouvez également réaliser des exercices légers et harmonieux, en dessinant des cercles avec votre cou. C’est une pratique qui fonctionne également avec les épaules.

Les douleurs thoraciques

C’est ce qu’on appelle plus précisément la zone dorsale, qui se situe entre les vertèbres D1 et D12.
Elle représente une grande partie de notre dos, de notre cage thoracique et de notre cœur. C’est une zone qui est étroitement connectée avec nos émotions.
De quelle manière nos émotions affectent-elles cette partie de notre dos ?
C’est très simple à comprendre, et il est certain que vous en avez déjà entendu parler :
  • Une personne affaiblie, qui a un mauvais état d’esprit ou qui se sent triste, a plus souvent tendance à regarder vers le sol, et à avoir un axe corporel incliné.
  • Lorsqu’une personne souffre des maux précédemment évoqués, elle ne fait pas d’activité physique.
    Elle passe beaucoup de temps assise, avec le cou penché vers l’avant et un diaphragme qui n’a pas l’agilité qu’il devrait avoir.
  • Tout lui paraît lourd, sa respiration ralentit, sa circulation sanguine diminue, et il est possible qu’elle ressente des maux de tête, des maux d’estomac, ou une pression dans la poitrine.
  • Tout cela dérive d’un axe postural incorrect, et d’une surcharge de la région dorsale.
    Il est donc fondamental de générer du mouvement dans notre corps, en allant marcher ou en s’exposant à la lumière du soleil.
  • Apporter de l’équilibre à notre dos et nous défaire de nos pensées négatives sont les deux facteurs clés qui permettent de combattre les douleurs dorsales.

Les douleurs lombaires

Douleurs-lombaires-500x332
La zone lombaire de notre dos s’étend de la vertèbre L1, à la vertèbre L5.
C’est une partie très sujette aux inflammations, qui peuvent se traduire par des douleurs sciatiques, voire des dysfonctionnements d’organes importants, comme la vessie ou les reins.
  • En plus d’être en relation avec l’usure osseuse et les mauvaises postures, cette partie de notre corps est également connectée aux émotions comme la peur, l’anxiété et la dépression.
  • Les personnes qui se préoccupent trop des autres, et qui oublient de prendre soin d’elles-mêmes, souffrent souvent de douleurs dans cette zone.
    Elles passent généralement beaucoup de temps debout, à soutenir les autres, tout en pensant qu’elles ne sont pas à la hauteur, ou que leurs efforts ne paieront pas.

Les personnes touchées par ces douleurs ont l’impression d’avoir le dos découpé en deux morceaux.
C’est un problème qui doit être traité par l’intermédiaire d’une vie plus détendue, par une priorisation de soi-même, et par la consultation de médecins spécialisés.
Si vous souffrez de ces maux, essayez de trouver un équilibre au sein de votre monde émotionnel.
N’oubliez pas de faire des exercices légers et harmonieux tous les jours.

Consultez également un professionnel de santé, pour éviter que votre mal de dos n’affecte votre qualité de vie.