Rechercher dans ce blog

Translate

abonnement gratuit par Email à médika ethno échoppe. entrer votre adresse mail

jeudi 22 octobre 2015

Je ne paierai pas !

Je ne paierai pas !

Le luxe que s'octroient la majorité de nos politiciens avec notre argent (celui que nous gagnons avec peine) n'a pas de limites, alors leurs moyens non plus n'ont de limites! Racketter les Français par les impôts, taxes, radars, etc. Dilapider le patrimoine national peu à peu... tout cela ne leur suffit pas: de temps à autre, ils ont besoin d'une cerise sur le gateau...



EDF

Quand impôts et taxes ne suffisent pas, il leur reste encore les "astuces" pour augmenter leur train de vie:

     Se faire rapidement quelques centaines de millions d'euros n'est pas toujours aussi facile qu'on le croit: taxes et impôts sont déjà poussés au maximum, les radars ne rapportent plus autant... difficile de ponctionner rapidement la population avec cela, alors il reste les entreprises dont ils sont les détenteurs.

     L'état (les politiciens) détient la majorité à l'EDF. Quand les politiciens sont les actionnaires majoritaires, ils font ce qu'ils veulent et peuvent mépriser les lois. Leur seule difficulté est de s'accorder entre eux, mais quand il ne reste qu'à partager le gateau, on trouve toujours à s'entendre...

     L'EDF a réalisé 3,7 milliards de bénéfices officiels en 2014 (tous les experts fiscaux s'accordent sur le fait que les bénéfices officiels représentent moins de 50% des bénéfices réels, le reste aboutit dans les paradis fiscaux). 
     Mais ce n'est pas suffisant pour nos actionnaires! Ils veulent encore plus de voitures de prestige, de palais au Maroc, de lofts à Manhattan, de Yachts, d'avions et hélicoptères privés, etc.etc. 
     Coup de baguette magique: et plus d'un milliard d'euros supplémentaires tombent dans leur escarcelle.
     Il suffit de donner l'apparence de sérieux (avis du Conseil d'Etat, Arrêté Ministériel) pour justifier une pratique qui, si les Français s'y soumettent, ouvrira une nouvelle porte aux ponctions arbitraires.

     Car réfléchissons un peu: la justification de cette "facture rectificative" est que l'EDF n'aurait pas perçu la totalité des bénéfices qu'elle aurait pu faire si elle avait augmenté ses tarifs depuis 2012!
     Est-ce que n'importe quelle autre compagnie jouissant d'un quasi monopole ne pourrait pas en faire autant, les compagnies de téléphone par exemple? 
     La vérité est que toute entreprise dont les politiciens sont propriétaires peut tout se permettre dans la mesure où elle a le pouvoir de priver le consommateur d'une fourniture vitale. Personne ne peut aujourd'hui vivre sans électricité, la menace de coupure permet donc tous les abus!

     La version soutenue par les politiciens ne serait valable que dans la mesure où EDF n'aurait pas fait de bénéfices !

     Dans le cas présent, ce n'est qu'une taxe déguisée, dont la finalité est de leur rapporter plus d'un milliard de bénéfice net supplémentaire !

Un jour, il faudra que les Français disent STOP !
Et ce jour pourrait bien être aujourd'hui:

Je ne paierai pas !

Les avocats  du CNTF préparent un recours juridique, et, en attendant, des courriers seront bientôt mis à disposition sur le site pour protéger des menaces de coupure tous ceux qui refusent de payer.

CONSEIL NATIONAL DE TRANSITION 

Quand plusieurs pays commencent à libérer les brevets d'énergie libre, quand des plans apparaissent sur le net démontrant la validité de ces systèmes, il parait évident que sous peu le scandale éclatera et que 70 ans de rideau de fer sur ces brevets tomberont. Alors on ne paiera pas plus d'électricité pour la maison que d'essence pour la voiture... Est-ce que ce n'est pas une bonne raison pour ceux qui profitent de l'énergie fossile de ramasser le plus possible avant l'effondrement?